2017, année de la présidence suisse de l’International Holocaust Remembrance Alliance

Les mots «suisse» et «juifs» appartenant à la plaque commémorative de la Journée internationale de la mémoire de l'Holocauste 2016 sont photographiés à l’école des Cropettes de Genève.
La plaque commémorative de la Journée internationale de la mémoire de l'Holocauste 2016 photographiée à l’école genevoise des Cropettes rappelle le rôle du bâtiment scolaire durant la Seconde guerre mondiale. © Keystone © KEYSTONE / MARTIAL TREZZINI

La Suisse assume cette année la présidence de l’International Holocaust Remembrance Alliance. Membre de l’IHRA depuis 2004, elle a succédé à la Roumanie. Son président, Benno Bättig, secrétaire général du DFAE, évoque les priorités pour la Suisse. La présidence sera particulièrement axée sur l’éducation, la jeunesse et les médias sociaux.

Benno Bättig, secrétaire général du DFAE.
Benno Bättig © EDA

«La rencontre d’élèves avec des survivants de l’Holocauste reste la meilleure arme contre le négationnisme»

Le président de l'IHRA, Benno Bättig, également secrétaire général du DFAE, évoque le rôle, les priorités pour la Suisse et l’importance de sensibiliser la jeunesse pendant cette année de présidence.

Interview
 

Moments forts et projets de la présidence suisse

A partir du 7 mars 2017, la Suisse préside l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA). L’ambassadeur Benno Bättig, secrétaire général du DFAE, en assume la fonction de président durant une année. L’IHRA a pour but de promouvoir, en priorité dans ses 31 Etats membres, la recherche historique et l’éducation sur l’Holocauste, ainsi que de perpétuer la mémoire de ses victimes par des commémorations et des mémoriaux.

La Suisse organisera en 2017 deux réunions plénières de l’IHRA, la première à Genève (26–29 juin), la seconde à Berne (27–30 novembre). Le 26 novembre, la Haute Ecole pédagogique de Berne accueillera une conférence sur les massacres de personnes handicapées perpétrés par le régime nazi. Début 2018, les thèmes de l’enseignement et de l’apprentissage de l’Holocauste seront abordés à la Haute école pédagogique de Lausanne dans le cadre des Journées internationales d’études sur l’éducation.

A l’occasion de la présidence suisse, le DFAE soutient de nombreux autres projets. Une application «Fliehen vor dem Holocaust» destinée en priorité aux jeunes et lancé prochainement présentera quatre destins individuels documentés au moyen de nombreux outils multimédias.  Le DFAE soutient également la publication d’un recueil de témoignages de survivants de l’Holocauste et deux expositions itinérantes, l’une de photographies «The Last Swiss Holocaust Survivors», l’autre comportant du matériel pédagogique «Kinder im KZ Bergen-Belsen». Enfin, les cahiers «Memoiren von Holocaust-Überlebenden», déjà publiés en allemand, feront l’objet de publications complémentaires en français.

Actualités

Communiqués de presse et articles en lien avec l’Holocauste

Galerie de photographies

Retour en images sur la présidence suisse de l’International Holocaust Remembrance Alliance.

Communiqué

07.03.2017 – Dans le cadre d’une cérémonie solennelle organisée à l’Ambassade de Suisse à Berlin, l’ambassadeur Benno Bättig, chef de la délégation suisse auprès de l’IHRA et secrétaire général du Département fédéral des affaires étrangères, a pris la succession de la Roumanie à la présidence de l’IHRA.

Discours (en)

Discours de Benno Bättig, président de l'IHRA, le 07 mars 2017, à Berlin: «Nous devons rester vigilants et conscients de ce qui peut arriver si nous exposons systématiquement autrui à la discrimination, à l’humiliation et à l’exclusion».

Journée internationale dédiée la mémoire des victimes de l'Holocauste

Le 27 janvier 2017 a lieu la Journée internationale dédiée la mémoire des victimes de l'Holocauste. Cette année, les Nations Unies ont choisi pour thème «Eduquer pour un avenir meilleur». La Suisse s’est pleinement associée à cette journée qui constitue un rappel important des enseignements universels de l'Holocauste, du respect des droits de l'homme et de l’engagement commun contre le génocide, l’épuration ethnique, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.