Début de la page

Centres de Genève

En créant la Maison de la paix à Genève en 2014, la Suisse s’est dotée d’un centre de compétences mondialement reconnu en matière de politique étrangère et de promotion de la sécurité et de la paix. La Maison de la paix héberge, entre autres, les trois fondations suivantes: le Centre de politique de sécurité, le Centre international de déminage humanitaire et le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité. Tous les quatre ans, le Parlement arrête le crédit-cadre en faveur des centres de Genève.

La Maison de la paix à Genève réunit sous un même toit les trois centres suisses dédiés à la politique de paix et de sécurité.
La Maison de la paix à Genève abrite les trois centres de la Confédération dédiés à la politique de paix et de sécurité. (© Keystone/Martial Trezzini)

Créées par la Suisse entre 1995 et 2000, ces trois fondations internationales ont contribué à asseoir la position de la Genève internationale en tant que pôle de compétences spécialisé dans la politique de paix et de sécurité. Le DFAE coordonne la coopération de la Confédération avec les trois centres et défend les intérêts de la Suisse en matière de politique de paix et de sécurité grâce à une orientation stratégique opportune. La Division Paix et droits de l’homme (DPDH) du DFAE dirige le comité de pilotage interdépartemental.
 

Centre de politique de sécurité, Genève GCSP

Le GCSP dispose d’un réseau international et constitue une tribune importante pour la Genève internationale. Il organise des formations axées sur la pratique ainsi que des programmes de perfectionnement dans le domaine de la politique internationale de paix et de sécurité. Ces enseignements s’adressent aux diplomates, au personnel des administrations et des armées ainsi qu’aux représentants des organisations internationales.

Parmi les 52 États siégeant au conseil de fondation figurent notamment les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU dotés du droit de véto, de nombreux États membres de l’UE ainsi que l’Inde, l’Égypte et le Maroc.

Centre de politique de sécurité, Genève (en)

Centre international de déminage humanitaire, Genève CIDHG

Le CIDHG couvre tous les aspects du déminage humanitaire, des interventions en cas de crise à la promotion de la paix et à la coopération au développement en passant par la reconstruction. Il a aussi pour vocation de diffuser des connaissances spécialisées, d’élaborer des normes de portée internationale et de définir des critères applicables en matière de gestion de la qualité et de sécurité du personnel sur le terrain. Le CIDHG s’attache par ailleurs à promouvoir la mise en œuvre des dispositions pertinentes du droit international public. Il soutient des initiatives locales ainsi que la formation et le perfectionnement professionnels sur place.

Le personnel du CIDHG fournit un appui opérationnel aux programmes de déminage. Il travaille en étroite collaboration avec l’ONU, des organisations non gouvernementales, des centres de recherche et des entreprises. Les opérations de déminage visent à éliminer les mines antipersonnel et tous les autres types de mines, les armes à sous-munitions et les autres débris de guerre (munitions non explosées), les pièges explosifs improvisés, ainsi que les restes explosifs de guerre abandonnés.

Le Conseil de fondation compte 22 États.

Centre international de déminage humanitaire, Genève (en)

Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF)

Le DCAF fait office de chef de file mondial en matière de bonne gouvernance et de réforme du secteur de la sécurité (RSS). Le Centre travaille en étroite collaboration avec l’ONU, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l’UE, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’OTAN. Avec plus de 400 projets lancés chaque année, l’accent est mis sur le développement de nouvelles stratégies et le travail opérationnel sur le terrain. Priorités :

  • Réformes de la police et de la police des frontières
  • Lutte contre la corruption
  • Surveillance et contrôle civils et parlementaires du secteur de la sécurité
  • Soutien aux projets de réforme, notamment en Afrique du Nord et sur la péninsule arabique.
  • Réglementation des entreprises militaires et de sécurité privées (EMSP)

62 États sont représentés au sein du Conseil d’administration; 6 autres ont le statut d’observateur

Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (en)

Dernière mise à jour 25.07.2022

Contact

Division Paix et droits de l’homme

Bundesgasse 32
3003 Berne

Téléphone

+41 (0)58 462 30 50

Fax

+41 (0)58 463 89 22