Secteur financier et économie nationale

Pièces de cinq francs suisses en grand nombre
Symbole de l’économie nationale: le franc suisse © DFAE, Présence Suisse/Swissmint

Le secteur financier et le secteur des exportations sont des piliers de l'économie suisse et la place financière suisse est l’une des mieux réglementées et surveillées au monde. La Suisse applique les sanctions de l'ONU, s’associe à la lutte contre le crime organisé et le terrorisme et coopère en matière de fiscalité internationale.

Le secteur financier contribue de manière déterminante au produit intérieur brut de la Suisse, tout en créant des emplois. En 2015, il a généré 9,5% du produit intérieur brut, soit plus de 61 milliards CHF. Environ 215'000 personnes travaillaient alors dans le secteur financier, soit quelque 5,6% de la population active suisse. Durant la même année, les exportations de l'économie suisse ont atteint 202,9 milliards CHF, ce qui correspond à plus d'un tiers du produit intérieur brut de la Suisse.

Coopération fiscale internationale

La Suisse s'associe à l'élaboration de normes internationales dans le secteur fiscal et œuvre en faveur d’une coopération internationale accrue.

Promotion de l’économie et des exportations

Promotion des exportations et protection des investissements à l’intention des entreprises suisses sur le marché intérieur et à l’étranger; promotion de la place économique via les «Swiss Business Hubs»

Avoirs illicites de personnes politiquement exposées

Des lois suisses empêchent le placement d’avoirs illicites de personnes politiquement exposées (PPE) sur la place financière suisse.

Lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme

La Suisse se mobilise à l’échelle nationale et internationale contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Corruption

La Suisse participe activement à la lutte contre la corruption au niveau tant national qu’international.