Début de la page

75% des Suisses de l’étranger possèdent la double nationalité

À fin 2021, plus d’un Suisse sur dix vivait à l’étranger, soit 788'000 personnes. La part de la population suisse établie hors du pays a encore augmenté de 1,5% par rapport à 2020. Près des deux tiers étaient établis en Europe. Quelques pays ont connu des hausses importantes. Voici ce que révèlent les résultats de la statistique 2021 sur les Suissesses et les Suisses de l’étranger de l’Office fédéral de la statistique publiés début avril.

07.04.2022
Différents schémas disposés sur quatre colonnes détaillent les chiffres les plus importants des statistiques de l’année 2021.

Les chiffres des Suissesses et Suisses de l’étranger pour l’année 2021 résumés en un graphique. © OFS

Caroline avait 21 ans quand elle a décidé de partir en Australie en 2007. Depuis lors, elle n’a plus jamais résidé sur les terres de ses origines, en Valais. Partie pour ne plus jamais revenir, cette jeune femme originaire de Vétroz s’est laissée emporter par le mode de vie et le climat assurément différents du pays-continent où elle a construit sa vie. Et pourtant, rien n’indiquait, à son jeune âge, qu’elle finisse par élire résidence permanente dans le pays.

Partie à Perth pour apprendre l’anglais dans une haute école internationale, son séjour n’aurait dû durer qu’une demi-année. Il dure depuis exactement 15 ans. «Je n’avais pas une envie particulière de quitter la Suisse et d’aller vivre ailleurs. Je me sens toujours suisse et heureuse que la Suisse soit mon lieu d’origine. Mais parfois, on se laisse tenter par la vie ailleurs.»

Comme Caroline, ils étaient 28'700 à avoir choisi de quitter la Suisse en 2021. La tendance est d’ailleurs constante depuis près de 30 ans. Le solde migratoire des personnes de nationalité suisse est en effet négatif depuis 1992. Concrètement, la proportion de Suisses ayant choisi de quitter le pays a toujours été supérieure à la proportion de Suisses ayant souhaité revenir vivre dans le pays. La tendance s’était néanmoins passablement réduite en 2020, notamment à cause de la situation mondiale particulièrement marquée par l’émergence de la pandémie de Covid-19.

Fun Facts, les pays qui comptent le moins de Suissesses et de Suisses dans le monde

1

Cinq territoires dans le monde ne comptent qu’une seule Suissesse ou qu’un seul Suisse enregistré auprès d’une représentation compétente. Parmi eux, les îles Falkland, les Samoa américaines, l’île Niue, les États fédérés de Micronésie, ainsi que la Corée du Nord.

Zéro

Les îles de Wallis et Futuna, de Nauru, de Tuvalu, ainsi que les îles Marshall comptent parmi les seuls territoires au monde sur lesquels aucun Suisse n’est établi. Avec elles, s’ajoute aussi le Turkménistan.

19

On dénombre moins d’une vingtaine de territoires comptant 10 ou moins de ressortissants suisses. Si la plupart de ces territoires sont des îles situées dans les océans Pacifique ou Atlantique, d’autres territoires plus importants figurent dans cette liste. Parmi eux, le Groenland, la Guinée-Équatoriale, la Guinée-Bissau, Djibouti, l’Érythrée, le Lesotho ou encore le Suriname.

Plus de Suissesses et Suisses à l’étranger, mais aussi plus de plurinationaux

Sur les 788'000 ressortissants suisses qui étaient inscrits auprès d’une représentation compétente suisse à l’étranger, les trois-quarts possèdent au moins une nationalité supplémentaire. La part de Suisses plurinationaux est la plus élevée en Amérique. Dans plus de la moitié des pays américains où ils résident, leur proportion est égale ou supérieure à 75%. C’est en Amérique du Sud, et notamment au Chili ou en Argentine, qu’on observe les parts les plus élevées (plus de 90%).

Caroline a, elle aussi, fini par obtenir la double nationalité en 2012. Une volonté guidée par son attachement toujours plus fort à son pays d’accueil. «Obtenir la double nationalité a un côté très pratique. Au-delà des avantages que procure la citoyenneté australienne en Australie, c’est aussi un moyen de me sentir un peu plus chez moi.» En Australie, justement plus de 80% des Suisses qui y sont établis possèdent au moins la double nationalité. L'Office fédéral de la statistique voit dans cette proportion élevée de doubles nationalités parmi les Suisses de l'étranger le «reflet d'une Suisse multiculturelle».

Un graphique en barres montre les statistiques de plusieurs pays du monde.
Les taux variés des ressortissants suisses à l’étranger possédant plusieurs nationalités. © OFS

Depuis 2017, le nombre de Suisses ayant des nationalités multiples a progressé de 5,3% à travers les continents. De fait, l’évolution a été positive en Asie (+6,7%), en Europe (+6,5%), en Océanie (+4,8%) et en Amérique (+2,9%). Dans ce même intervalle, le nombre des ressortissants suisses plurinationaux a cependant diminué de 2,8% en Afrique. Cette statistique suit l’évolution globale du nombre de Suissesses et Suisses établis à l’étranger, dont l’Afrique se révèle être le seul continent où ce nombre a diminué depuis 2020. 

L’Europe en tête, suivi des Amériques

Par rapport à 2020, les effectifs ont augmenté en Europe (+2,2%), en Asie (+0,7%), en Océanie (+0,6%) et en Amérique (+0,2%), alors qu’ils ont effectivement diminué en Afrique (–0,6%).

La majeure partie des Suisses de l’étranger, 64%, vivent sur le continent européen. La plus grande communauté réside en France (203 900). Viennent ensuite l’Allemagne (96 600), l’Italie (50 500), le Royaume-Uni (38 900), ainsi que l’Espagne (25 100). Le nombre de ressortissants suisses croît dans tous ces pays; l’augmentation la plus forte est enregistrée au Royaume-Uni (+3,0%) et la plus faible en Italie (+0,8%). Le Portugal ne compte qu’un petit nombre de ressortissants suisses (5400), mais l’accroissement enregistré en 2021 était l’un des plus élevés parmi les pays européens (+14,1%).

286 300 ressortissants suisses sont établis sur les autres continents, soit 23,0% en Amérique, 6,8% en Asie, 4,2% en Océanie et 2,4% en Afrique. Les plus grandes communautés hors d’Europe se trouvent aux États-Unis qui recensent 81 800 personnes, devant le Canada (40 800), l’Australie (25 800) et Israël (22 100). On enregistre une progression dans tous ces pays, mais c’est en Israël qu’elle est la plus importante, soit 3,0% de plus qu’en 2020.

La Direction consulaire du DFAE fournit différentes prestations de service dans le monde entier pour les Suissesses et Suisses de l’étranger. Elle dispose d’un service de conseil, qui donne des renseignements d’ordre général sur les séjours à l’étranger, l’émigration et le retour en Suisse.

La DC collabore étroitement avec d’autres services fédéraux, les organes cantonaux, les autorités étrangères ainsi que d’autres partenaires nationaux et internationaux. Enfin, elle assure au sein de l'administration fédérale la coordination pour toutes les questions concernant les Suisses de l'étranger.