Affaires spatiales

Fusée Ariane 5
La Suisse est l'un des membres fondateurs de l'Agence spatiale européenne. © ESA

La Suisse est membre fondateur de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) à travers laquelle elle mène la plupart de ses activités dans l’espace. Afin de préserver ses intérêts, elle s’engage également dans les organes de gouvernance mondiale des activités spatiales, notamment dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies.

Les activités spatiales contribuent à la compréhension de la Terre et de l’Univers. Elles jettent les fondements d’une meilleure compréhension des changements climatiques et d’une meilleure gestion des ressources naturelles. Dans la vie quotidienne, les activités spatiales ont de multiples applications, par exemple dans les domaines de la géolocalisation, des transports, de la météorologie, du sauvetage en cas de catastrophes, de la santé et des transactions financières. En outre, les technologies spatiales ont acquis une importance stratégique pour la sécurité nationale et la défense.

Agence spatiale européenne ESA

La Suisse mène la plupart de ses activités spatiales à travers l’Agence spatiale européenne (ESA) dont elle est membre depuis sa création en 1975. Les instituts de recherche et l’industrie suisses peuvent ainsi pleinement participer aux programmes spatiaux de l’ESA. Les priorités suisses y sont les domaines de la science spatiale, des applications, des technologies et des lanceurs. Le Secrétariat d’Etat à l’Education, à la Recherche et à l’Innovation (SEFRI) du DEFR dirige la représentation de la Suisse à l’ESA. Le DFAE l’épaule pour les questions de relations internationales.

De 2012 à 2016, la Suisse a exercé la présidence des réunions de l’ESA au niveau ministériel conjointement avec le Luxembourg. Cette présidence a pris fin avec l’organisation du Conseil ministériel de décembre 2016 à Lucerne. A cette occasion, les 22 Etats-membres de l’ESA ont pris des décisions stratégiques concernant l’Agence et le développement de ses programmes.

Gouvernance globale des activités spatiales

La Suisse participe aux efforts internationaux visant à garantir la sécurité dans l’espace et son utilisation sur le long terme. Le DFAE représente les intérêts suisses sur ces questions à l’ONU et dans d’autres enceintes internationales.

Le Comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique de l’ONU (UN COPUOS) promeut la coopération internationale dans le domaine spatial, y compris en soutien du développement durable. Il travaille également sur le renforcement de la gouvernance des activités spatiales afin notamment de rendre viable l’utilisation de l’espace sur le long terme À cette fin, il étudie les aspects juridiques liés aux activités spatiales et élabore des lignes de conduite et des standards internationaux.

L’espace n’est pas à l’abri d’un conflit armé qui porterait préjudice aux applications spatiales, militaires et civiles. Pour éviter de tels développements, des initiatives ont cours dans le cadre de l’Assemblée générale de l’ONU et de la Conférence sur le désarmement dans le but de prévenir une course aux armements dans l’espace et de renforcer les mesures de confiance et de transparence. Le DFAE participe à ces travaux ainsi qu’aux discussions initiées par l’Union Européenne sur un Code de conduite international pour les activités spatiales et sur des principes de conduite responsable dans l’espace