Début de la page

L’ASEM rassemble 53 membres partagés en deux groupes, le groupe européen – 28 pays membres de l’UE, l’UE en tant que telle, la Norvège et la Suisse – et le groupe asiatique – les dix pays membres de l’ANASE, le secrétariat de l’ANASE, la Russie, le Kazakhstan, le Pakistan, le Bangladesh, la Mongolie, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les 51 pays membres de l’ASEM (sans l’UE et l’ANASE) représentent 60% de la population mondiale actuelle et près de 60% du produit intérieur brut mondial. La Suisse est membre de l’ASEM depuis 2012. L’ambassadeur de Suisse à Singapour représente la Suisse au Conseil des gouverneurs de la Fondation Asie-Europe (ASEF). 

Un espace de rencontre entre les deux régions

Tous les deux ans, les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’ASEM se rencontrent lors d’un sommet pour fixer les priorités de l’ASEM. Ces sommets se tiennent tour à tour en Asie et en Europe. Les membres de l’ASEM se réunissent également en divers points du globe dans le cadre de groupes régionaux, à des niveaux de représentation spécifiques, notamment au niveau ministériel et au niveau des hauts fonctionnaires, pour aborder différentes questions thématiques. L’ASEM n’est pas une organisation internationale et n’a pas de secrétariat. L’ASEF est le seul organe permanent du processus ASEM

L’ASEM a été créé en 1996 pour donner suite à l’idée, partagée à la fois par l’Asie et par l’Europe, qu’il fallait renforcer les relations entre les deux régions et créer un espace de rencontre entre elles en vue de mener des réflexions sur le nouveau contexte mondial des années 1990 et sur les perspectives du XXIe siècle. En novembre 1994, Singapour et la France ont proposé la tenue d’un sommet Europe-Asie afin d’explorer les possibilités d’établir un nouveau partenariat entre les deux régions. Le premier sommet de l’ASEM s’est tenu en mars 1996, à Bangkok, en Thaïlande.

Dernière mise à jour 26.01.2022

  • Pour la Suisse, le dialogue Asie-Europe constitue une composante importante de sa politique étrangère en Asie. La Suisse finance ou soutient divers projets concrets et initiatives.