Conférence de Genève sur l’Afghanistan

24.11.2020

Genève, 24.11.2020 - Allocution de bienvenue prononcée par le conseiller fédéral Ignazio Cassis à l'occasion de la Conférence de Genève sur l'Afghanistan - Seul le texte prononcé fait foi

Orateur: Cassis Ignazio; Chef du Département, Ignazio Cassis

Monsieur le Secrétaire général,
Monsieur le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

« L’ami est celui qui tend la main dans les périodes de détresse et d’impuissance », dit un proverbe Afghan. Aujourd’hui, beaucoup d’amis de l’Afghanistan ont trouvé le chemin de Genève, physiquement ou virtuellement. Cela témoigne de l'importance que nous attachons tous à la cause du développement pacifique et durable de l’Afghanistan.

A vous tous, une cordiale bienvenue à Genève ! La Suisse est fière de pouvoir symboliquement accueillir cette Conférence Ministérielle sur l’Afghanistan.

Je remercie les gouvernements d’Afghanistan et de Finlande ainsi que la Mission d'assistance des Nations Unies d'avoir organisé cet événement aujourd’hui.

Il s’agit d’une année importante mais aussi difficile pour le peuple afghan. La détresse qu’il vit est réelle mais elle n’est pas synonyme d’impuissance. L’objectif de la conférence de ce jour n’est pas seulement de mobiliser un soutien financier pour l’Afghanistan mais aussi de discuter de la voie à suivre pour l’avenir.

Si nous sommes rassemblés ici aujourd’hui, c’est parce que nous sommes convaincus que nul sommet, aussi élevé soit-il, n’est impossible à atteindre. Cela étant, nous devons avoir des discussions franches et sincères sur le chemin à emprunter pour y parvenir. Plus important encore, il nous faut fonder notre travail sur des objectifs réalistes et concrets pour les années à venir.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Genève est réputée pour être un endroit où de telles discussions peuvent avoir lieu. La Suisse reconnait les bénéfices immédiats de ce type de dialogue. C’est dans cet esprit que la Suisse s’engage, depuis de nombreuses années, à accueillir ces dialogues pour la paix.

Cela explique notamment pourquoi elle a récemment présenté sa candidature à un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour 2023 et 2024. « Un plus pour la paix » n'est pas que le slogan qui accompagne notre candidature. Elle est également la devise fondamentale de notre politique étrangère.

Ce slogan trouve tout son sens aujourd'hui, alors même que nous participons à une conférence étroitement liée à la notion de consolidation de la paix. Le peuple afghan aspire à vivre dans un pays en paix. Je formule le vœu que l’esprit de Genève inspirera des avancées importantes en vue d'un avenir stable et pacifique pour l’Afghanistan.

Chers amis,
En ce sens, pour la discussion qui a lieu aujourd’hui, je vous souhaite à toutes et à tous beaucoup de patience. Tout comme le dit un proverbe afghan : « La patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux ».

Je vous remercie de votre attention.


Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères