Début de la page

Ambassade de Suisse à Harare: pionnière en matière de développement durable

Il est 7h à Harare, capitale du Zimbabwe. Comme cela arrive fréquemment à cette heure du jour, la société nationale de distribution d’électricité interrompt l’approvisionnement pour éviter une surcharge du réseau électrique domestique. Pour continuer à disposer de courant électrique pendant cette période d’interruption, des propriétaires de bâtiments dans toute la ville, y compris les ambassades de nombreux pays, allument des générateurs diesel à usage privé. L’ambassade de Suisse fait exception: les appareils électriques fonctionnent dans ses locaux et les lumières sont allumées mais on n’y perçoit pas le claquement ni l’odeur de gaz d’échappement caractéristiques des générateurs diesel.

Des prestataires de services locaux installent des panneaux solaires sur les toits de l’Ambassade de Suisse à Harare.
Panneaux solaires sur les toits de l’Ambassade de Suisse à Harare, installés et mis en service par des prestataires de services locaux. (© DFAE)

Une utilisation appelée à dépasser le cadre privé

Le toit bleu de l’ambassade scintille sous les puissants rayonnements du soleil matinal. Les panneaux solaires fournissent à l’Ambassade de Suisse l’énergie dont elle a besoin durant les coupures d’électricité à répétition dans la ville. Le système repose sur des batteries au lithium qui emmagasinent l’énergie excédentaire produite durant la journée, laquelle peut être utilisée après le coucher du soleil. Les panneaux solaires génèrent tant d’électricité que l’Ambassade de Suisse pourrait approvisionner des bâtiments voisins, mais le réseau de distribution d’électricité d’Harare ne permet pas encore que lui soit réinjectée l’énergie produite par des systèmes de production d’électricité privés.

Cela devrait changer dans un avenir proche, ainsi que l’a déclaré Fortune Chasi, ministre zimbabwéen de l’énergie et du développement énergétique, lors de la cérémonie officielle d’inauguration du système d’alimentation solaire de l’ambassade. «Le changement climatique nous impose de réfléchir de plus en plus à des sources d’énergie alternatives. C’est pourquoi nous sommes très satisfaits de l’investissement réalisé par la Suisse, qui va dans le sens de la politique de transition du Zimbabwe vers une énergie propre», a ajouté M. Chasi. L’ambassadeur Niculin Jäger relève que «l’énergie solaire représente un élément crucial des efforts qu’accomplit la Suisse pour transformer progressivement ses ambassades en modèles exemplaires de développement durable».

Du fait d’un climat relativement stable et d’un taux d’ensoleillement particulièrement élevé, le Zimbabwe présente les conditions idéales pour la production d’énergie grâce à la technologie photovoltaïque. Les foyers privés et les propriétaires de bâtiments de la région se tournent de plus en plus vers l’énergie solaire qui est relativement peu coûteuse et leur permet d’acquérir une indépendance à l’égard d’un réseau électrique souvent imprévisible. Quelques cellules photovoltaïques produisent p. ex. suffisamment d’électricité pour charger un smartphone, un appareil qui devient de plus en plus indispensable.

Dans le droit fil de la stratégie de la Suisse pour le développement durable

L’installation de panneaux solaires sur le toit de l’Ambassade de Suisse au Zimbabwe est conforme à la stratégie pour le développement durable qui fixe les priorités sur lesquelles la Suisse envisage de se concentrer au cours des prochaines années. Les 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 font office de cadre de référence pour la stratégie.

En vertu de cette stratégie, le gouvernement suisse construit et gère son réseau d’ambassades dans le monde conformément aux normes du développement durable. Les représentations de la Suisse à l’étranger donnent l’exemple et mettent en évidence l’engagement de la Suisse en faveur du développement durable. L’Ambassade de Suisse à Harare est l’une des nombreuses ambassades durables. Dans le monde entier, la Suisse assume ses responsabilités sociales et environnementales et construit ou conçoit des bâtiments qui reflètent les coutumes locales et utilisent des matériaux de provenance régionale, conformément aux toutes dernières normes de construction.

Dernière mise à jour 21.06.2022