Relations bilatérales Suisse–Soudan du Sud

Les relations diplomatiques entre la Suisse et le Soudan du Sud sont bonnes. Elles sont axées principalement sur l'aide humanitaire et la promotion de la paix en raison du conflit qui perdure au Soudan du Sud.

Points clés des relations diplomatiques

Depuis son indépendance en 2011, le Soudan du Sud est un pays prioritaire de la coopération au développement et de l'aide humanitaire de la Suisse. La sécurité alimentaire, les services de base et la protection des civils sont les trois principaux domaines sur lesquels portent les activités de la Suisse. Notre pays soutient en outre le processus de paix aux niveaux local et national, en œuvrant notamment en faveur du traitement du passé, de l'édification de structures étatiques et de la bonne gouvernance.

Coopération économique

Les relations commerciales sont peu développées. Quelques entreprises ayant leur siège en Suisse sont actives dans le secteur sud-soudanais des matières premières.

Coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la recherche et de l’innovation

Les chercheurs et artistes originaires du Soudan du Sud peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) afin d’obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Coopération au développement et aide humanitaire

Le Soudan du Sud est un pays prioritaire de l'aide humanitaire de la Suisse. Dans le cadre de sa stratégie de coopération 2013-2016, la Suisse fournit une aide d'urgence et un appui à la reconstruction, mène des activités d'aide au développement, facilite le règlement du conflit et met à disposition l'expertise de plusieurs officiers d’état-major et spécialistes du déminage humanitaire.

La DDC dispose au Soudan du Sud d'un bureau de coopération (dans la capitale Djouba) ainsi que d'un bureau de programme, situé dans le nord-ouest du pays (à Aweil). Ses activités portent sur la sécurité alimentaire, sur l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires de base, ainsi que sur la protection et la prise en charge des réfugiés. La Division Sécurité humaine (DSH) œuvre en faveur du processus de paix sud-soudanais et contribue au débat sur la mise en place d'une gouvernance efficace et inclusive. Sa présence dans le pays est assurée par un conseiller en sécurité humaine basé à Djouba. L'engagement de la Suisse se chiffrait en 2015 à 20 millions CHF.

Développement et coopération au Soudan du Sud

Les Suisses au Soudan du Sud

Au 1er janvier 2016, 26 ressortissants suisses étaient enregistrés au Soudan du Sud.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a participé activement aux négociations et à la mise en œuvre de l'accord de paix global pour le Soudan en 2005, qui a servi de base au référendum sur l'indépendance du Soudan du Sud en 2011.

De concert avec la communauté internationale, la Suisse a reconnu le nouvel Etat du Soudan du Sud en 2011. En 2012, le Soudan du Sud a ouvert une représentation permanente à Genève, également accréditée comme ambassade en Suisse. Les intérêts de la Suisse au Soudan du Sud sont représentés par l'Ambassade de Suisse à Addis Abeba (Ethiopie). La Suisse dispose en outre depuis 2006 d'un bureau de coopération, situé dans la capitale Djouba, au sein duquel travaillent des collaborateurs de la DDC et de la DSH. Diverses rencontres bilatérales, auxquelles ont participé le secrétaire d'Etat ou le conseiller fédéral, ont eu lieu en marge de forums multilatéraux. La Suisse et le Soudan du Sud n'ont pas encore conclu d'accords bilatéraux.

Dictionnaire historique de la Suisse Soudan du Sud