Début de la page

Communiqué de presse, 16.12.2021

En 2021, les sujets politiques ont dominé la couverture médiatique de la Suisse à l’étranger. L’événement phare a été le Sommet de Genève entre le président des États-Unis Joe Biden et le président russe Vladimir Poutine. Si le sommet a été très positif pour l’image de la Suisse, l’évolution de ses relations avec l’UE a en revanche suscité des critiques. Deux objets soumis au vote populaire ont en outre trouvé un vaste écho dans le monde entier. Selon le Nation Brand Index (NBI), la Suisse jouit toujours d’une excellente réputation à l’étranger.

L’événement qui a fait le plus largement parler de la Suisse à l’étranger fut la rencontre entre les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine à Genève. Dans ce contexte, Genève et la Suisse ont bénéficié d’une présence médiatique inégalée depuis plusieurs années. De nombreux médias internationaux ont fourni des détails sur des points positifs tels que la Genève internationale, les bons offices de la Suisse, sa neutralité et sa tradition d’État hôte. Même le sens de l’organisation helvétique a attiré l’attention. Une multitude d’images diffusées à la télévision et sur les réseaux sociaux ont par ailleurs mis en évidence les attraits touristiques de Genève et de la Suisse.

«Genève, ville de paix» est la phrase de l’année 2021 pour la Suisse dans le monde! » affirme l’ambassadeur Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse. « Prononcée par le président Guy Parmelin lors du sommet Biden-Poutine et reprise généreusement par les médias internationaux, cette phrase montre à quel point le sommet a boosté la Suisse des bons offices. Dans un monde à nouveau soumis au jeu des grandes puissances, notre pays a marqué des points importants en organisant cette rencontre», ajoute Nicolas Bideau.

Europe, votations populaires fédérales et COVID-19

Les médias étrangers ont été bien moins élogieux dans leurs commentaires sur l’évolution des relations entre la Suisse et l’Union européenne. Les médias des pays voisins en particulier se sont montrés sceptiques quant à l’appréciation, dans notre pays, des conséquences engendrées par son retrait des négociations devant aboutir à un accord institutionnel.

Comme par le passé, plusieurs objets soumis au vote populaire ont été largement couverts dans les médias internationaux. En mars, l’initiative populaire « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » a attiré une grande attention des médias du monde entier et son adoption fut accueillie par des commentaires équilibrés. Le référendum concernant le mariage pour tous, soumis au peuple en septembre, a lui aussi fait l’objet de nombreux comptes rendus. L’introduction de la nouvelle législation a été saluée de toutes parts. Quelques médias se sont déclarés quelque peu surpris par le résultat du vote, concluant que la Suisse s’avère plus ouverte qu’il n’y paraît. Relevant de l’actualité sociale, ces deux objets ont également donné lieu à des débats passionnés dans d’autres pays, suscitant un intérêt assez vif de la part des médias étrangers, de même que des réseaux sociaux.

En 2021, les médias étrangers ont consacré nettement moins de place que l’année précédente à la gestion de la pandémie de COVID-19 par la Suisse. Après des réactions critiques en début d’année, causées par la controverse autour de l’ouverture des stations de ski et la décision d’assouplir les mesures de protection malgré une situation épidémiologique fragile, certains médias ont même vu dans le chemin insolite emprunté par la Suisse un modèle envisageable pour leur propre pays. Durant le reste de l’année, l’intérêt des médias internationaux est retombé, de sorte que les deux référendums consacrés à la loi sur le COVID-19 n’ont guère été commentés.

La Suisse jouit toujours d’une excellente réputation auprès de la population à l’étranger. Selon l’étude Anholt-Ipsos Nation Brands Index (NBI), qui compare chaque année la réputation de 60 pays sur la base d’un sondage représentatif, la Suisse a pu conserver son très bon septième rang en 2021. Ce sont surtout la gouvernance ainsi que l’attractivité du pays et la qualité de vie qui font le renom de la Suisse à l’étranger. Ses autres atouts résident dans l’innovation et les produits d’exportation.

Présence Suisse, au sein du DFAE, veille à la sauvegarde des intérêts de la Suisse en recourant aux instruments de la communication internationale. Ses activités consistent notamment à observer en permanence la perception de la Suisse à l’étranger, tant dans les médias classiques que sur les réseaux sociaux, et à analyser des études d’image.


Pour tout renseignement, veuillez-vous adresser à
Nicolas Bideau, ambassadeur et Chef Présence Suisse
nicolas.bideau@eda.admin.ch
Tél: +41 79 667 69 15


Informations complémentaires

Communication internationale
Rapport: La Suisse vue de l’étranger en 2021


Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • Information DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53