Journée du droit international public 2021: résilience des États face aux risques majeurs

Communiqué de presse, 09.11.2021

La Direction du droit international public du Département fédéral des affaires étrangères a organisé à Berne, le 9 novembre 2021, sa Journée du droit international public, avec pour thème la contribution du droit international à la résilience des États et de la communauté internationale face aux risques majeurs. Les nombreux participants ont discuté des défis et des opportunités auxquels la Suisse et la communauté internationale se trouvent confrontées dans le contexte de la pandémie et d’autres crises. La secrétaire d’État Livia Leu a prononcé le discours de clôture.

Chaque année, la Direction du droit international public du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) organise une manifestation sur un thème d’actualité relevant du droit international. Face à la pandémie de COVID-19 et à son impact mondial, l’accent a été placé cette année sur le rôle que joue le droit international pour renforcer la résilience des États. Concrètement, la question était de savoir quels moyens le droit international a à offrir pour aider les États à faire face aux risques majeurs tels qu’une pandémie.

Le monde est exposé à des risques de plus en plus complexes. On peut citer parmi eux la pandémie de COVID-19, les catastrophes naturelles, le réchauffement climatique, le terrorisme ou les campagnes de désinformation dans l’espace numérique. La stratégie de politique extérieure 2020-2023 de la Confédération repose sur le constat de la volatilité qui caractérise l’environnement international dans lequel la Suisse s’intègre et agit. Cette volatilité se trouve amplifiée par les risques majeurs. La sécurité et la prospérité d’un État sont de plus en plus déterminées par sa résilience et ses capacités de réaction face à ces risques majeurs.

Le droit international comme outil de pilotage dans la gestion des crises
Deux tables rondes ont réuni des invités de marque représentant la communauté scientifique, les milieux politiques, l’économie privée, la société civile et les organisations internationales. Les participants ont mis en lumière la contribution du droit international au renforcement de la résilience ainsi que les défis posés en termes d’état de droit et de démocratie. Parmi les sujets abordés figurait notamment le rôle du droit international dans la durabilité et la résilience des chaînes d’approvisionnement mondiales, des infrastructures critiques et d’Internet. Le rôle et la place des droits de l’homme en cas de risques majeurs ont également été évoqués.

Dans son discours de clôture, la secrétaire d’État Livia Leu a souligné que le droit international peut, en cas de risques majeurs, renforcer activement et durablement la résilience d’un État comme la Suisse et de l’ensemble de la communauté internationale.

« Si la crise liée à la pandémie nous a, toutes et tous, soumis à un test de résistance, elle a aussi mis à l'épreuve les règles du droit international. Ces règles ont néanmoins fait office de lignes directrices pendant la crise, avec en point de mire la résilience de la communauté mondiale », a déclaré la secrétaire d’État. Se fondant sur l’expérience acquise avec la pandémie, elle a souligné que le droit international devra de plus en plus se concevoir comme un moyen de gérer les crises, allant ainsi au-delà d’un simple objectif de prévention. À cette fin, le cadre réglementaire international doit davantage inclure les grands acteurs privés. La Suisse se mobilisera à cette fin, notamment à Genève, plateforme centrale pour la gestion des crises internationales.


Informations complémentaires

Direction du droit international public
OCDE – Risque et résilience (en)
Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme – La COVID-19 et les droits de l’homme (EN)


Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères