Sécurité de l’eau au Moyen-Orient

Berne, Communiqué de presse, 17.02.2010

Un séminaire international sur la sécurité de l’eau au Moyen-Orient s’est tenu à Montreux les 15 et 16 février, avec la participation d’une soixantaine de leaders politiques – parlementaires, anciens ministres, directeurs de recherche de commissions des eaux et directeurs d’institutions de tout le Moyen-Orient.

Le séminaire était organisé par le Strategic Foresight Group, groupe de réflexion basé en Inde, avec le concours de la Direction du développement et de la coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères et de l’Agence suédoise pour le développement international. Première étape d’un processus, ce séminaire sera suivi d’autres consultations et rencontres pour trouver des solutions collectives aux problèmes brûlants de l’eau dans la région. 

La Suisse et la Suède partagent les mêmes visions en ce qui concerne la paix, les droits humains, la croissance économique et l’environnement au Moyen-Orient. Elles soutiennent toutes deux les efforts entrepris pour améliorer la sécurité de l’eau dans la région. 

SAR le prince Hassan bin Talal (Jordanie) appelle à la fondation d’une communauté régionale de l’eau et l’énergie. Tout en exprimant son inquiétude quant à la pénurie croissante d’eau en Asie et en Afrique, il souligne l’urgence de la coopération transfrontalière. Il propose que l’eau et l’environnement soient considérés «biens communs» de la région. «Il nous faut élaborer un plan directeur de la sécurité de l’eau, dit le prince, qui soit basé sur des concepts novateurs. Ce plan devrait s’attaquer en particulier aux besoins des millions de gens qui forment la majorité silencieuse.» 

Le délégué helvétique insiste à son tour sur la nécessité d’un plan régional intégré pour la sécurité de l’eau. Citant les exemples du bassin du Rhin et du rôle de la Suisse dans la solution des déséquilibres hydrauliques en Asie centrale, il préconise une approche communautaire pour gérer les ressources transfrontalières. Il souligne aussi l’importance de la gestion technique du secteur de l’eau. 

Les participants ont présenté des scénarios à long terme pour les vingt prochaines années. La croissance démographique et économique, les changements climatiques et les déséquilibres locaux font que d’ici 2030, presque tous les pays de la région connaîtront une baisse substantielle de l’eau disponible par habitant. Plusieurs sources d’eau fraîche – rivières, lacs et nappes phréatiques compris – sont déjà en train de diminuer et souffrent de pollution ou de contamination. Etant donné l’ampleur de la crise, les participants conviennent qu’il n’y a pas d’autre choix que d’améliorer la gestion de la demande et d’approfondir la coopération. 

Le Strategic Foresight Group entend poursuivre le processus de Montreux à travers de nouveaux séminaires, des recherches communes et des consultations pour trouver des solutions durables et communautaires.


Informations complémentaires

L'engagement de la DDC dans le domaine de l'eau
L'Engagement de la DDC au Proche et Moyen Orient


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères