La Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey à Tbilissi pour des entretiens

Berne, Communiqué de presse, 17.01.2010

La Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, présidente du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, a mené des entretiens les 16 et 17 janvier en Géorgie avec des représentants des autorités, des partis politiques et de la société civile. L'objectif principal de ces échanges était de s’informer de première main sur l'avancement des réformes et sur les conséquences du conflit d'août 2008. Mme Calmy-Rey s’est montrée satisfaite de l'échange constructif. Elle a constaté des progrès dans les réformes, mais aussi que des efforts dans ce sens doivent continuer. Elle a assuré la Géorgie du soutien continu du Conseil de l'Europe.

La cheffe du Département fédéral des affaires étrangères a rencontré le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, le ministre des affaires étrangères, Gregory Vashadze, le ministre de la réintégration, Temur Yakobashvili, ainsi que Mme Khatuna Kalmakhelidze, ministre des prisons. Des entretiens ont également eu lieu avec l’ombudsman George Tugushi, avec des représentants de la justice, des membres de l’opposition et des représentants d’ONG.  

Les sujets des entretiens ont été ceux qui entrent dans la compétence du Conseil de l’Europe, en priorité la garantie des droits humains, la promotion de l’Etat de droit et des structures démocratiques. A l’issue des discussions, Mme Calmy-Rey a constaté que la Géorgie avait fait des progrès dans la mise en œuvre de ses obligations comme Etat membre du Conseil de l'Europe. Elle a invité les autorités à mener à bien les modifications législatives restantes, notamment en ce qui concerne la protection des minorités ou encore la signature de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Elle a souligné l’importance que les élections locales à venir et la campagne qui précèdera se déroulent d’une manière libre et transparent. 

Le Conseil de l’Europe accorde une haute priorité aux conséquences du conflit en Géorgie depuis les combats de l'été 2008. Mme Calmy-Rey s'est félicitée de l'engagement et du succès du Commissaire aux Droits de l’Homme, Thomas Hammarberg, dont l’action s’est concentrée ces derniers mois sur des cas de personnes détenues ou disparues. Elle a encouragé ses interlocuteurs à poursuivre le soutien à ses efforts et a, au nom du Conseil de l'Europe, proposé la mise à disposition d'experts pour soutenir la recherche de personnes disparues. 

L’observation de la situation des droits humains dans les territoires affectés par le conflit est également une contribution que le Conseil de l’Europe pourrait apporter. Enfin, Mme Calmy-Rey a appelé les autorités à mener à bien l'échange de prisonniers et de dépouilles des victimes du conflit avec les autres parties au conflit.  Le Conseil de l'Europe est représenté avec un bureau à Tbilissi. En plus d'effectuer un reporting régulier, le Conseil de l'Europe soutient un certain nombre de projets en Géorgie notamment dans le domaine de la réforme du système judiciaire, du système pénal et de la législation électorale. D'autres projets portent sur les besoins des victimes du conflit (par exemple des personnes déplacées). 

Après ces entretiens à Tbilissi, la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey rencontrera dimanche soir le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, pour un dîner de travail. La discussion portera sur des questions bilatérales et internationales actuelles, notamment sur la représentation des intérêts russes et géorgiens dans le cadre du mandat de puissance protectrice ainsi que sur les questions ayant trait à la présidence suisse du Conseil de l'Europe.


Informations complémentaires

Lien présidence suisse du Conseil de l’Europe


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères