Conférence d’examen de Durban sur le racisme : adoption par consensus de la Déclaration finale

Berne, Communiqué de presse, 21.04.2009

La Suisse s'est joint au consensus sur le document final de la Conférence d'examen de Durban qui a été adopté aujourd'hui car il correspond aux lignes définies par le Conseil fédéral. La Suisse rejette avec la plus grande fermeté certains propos tenus par le Président iranien dans le cadre de cette conférence.

En effet, ce texte se limite à l’évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Durban et n'a pas conduit à une renégociation du document final de Durban de 2001 ; Il ne remet pas en cause les acquis normatifs contenus dans la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale ; Il traite de manière équilibrée différents thèmes relatifs au racisme et n’est pas une plateforme visant uniquement une situation particulière. 

La Suisse est très satisfaite que les pays participants à la Conférence aient pu se mettre d'accord par consensus sur un document final, document transmis tel quel par le comité préparatoire.  

La Suisse déplore l’utilisation de cette conférence, comme toute autre tribune, pour prononcer des paroles visant à diviser et à inciter à la haine. La Suisse rejette avec la plus grande fermeté certains propos tenus par le Président iranien à cette tribune, propos qui sont contraires à l’esprit et au but de cette Conférence. Cette enceinte doit nous permettre de lutter ensemble contre le racisme et la discrimination. Dans cette lutte, il est important de ne pas proférer des accusations provocantes mais de rechercher conjointement des solutions constructives.  La remise en question directe ou indirecte de faits historiques irréfutables, sous le prétexte de la lutte contre le racisme, est inacceptable. L’effroyable souffrance engendrée par la Shoah doit nous inciter au contraire à combattre avec détermination toute forme de racisme. L’esprit de modération et de dialogue, et non de confrontation, doit prévaloir.  

L’adoption du document final constitue la preuve que la communauté internationale peut œuvrer ensemble à la lutte contre le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie.  

La déclaration finale adoptée contient des éléments que la Suisse juge importants. Il souligne le rôle de la Convention contre l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et se concentre sur les mesures de mise en œuvre des normes existantes. La liberté d’expression, en favorisant la multiplicité des idées et des pensées, y est notamment présentée comme un moyen essentiel de lutte contre les discriminations. Le texte appelle à éradiquer la discrimination envers les femmes, les enfants ainsi que les formes multiples et aggravées de discriminations. 

La Suisse félicite enfin la Présidence russe du processus de négociation pour ses efforts inlassables sans lesquels cet accord n'aurait pas pu être atteint.


Informations complémentaires

Conférence d’examen de Durban : Déclaration de la Suisse


Contact

Service de presse et d'information
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères