L’évolution de la population à l’heure du changement climatique

Berne, Communiqué de presse, 20.11.2009

Le climat ne peut être stabilisé par les seules solutions techniques. L’égalité entre les sexes et la lutte contre la pauvreté constituent des pistes complémentaires qui devraient être prises en compte lors de la Conférence sur le climat à Copenhague. Telle est la recommandation du rapport de l’ONU sur l’état de la population mondiale, qui a été présenté vendredi à Berne et commenté par le directeur de la DDC, M. Martin Dahinden.

La pauvreté et la surexploitation des ressources naturelles qu’elle entraîne en bien des régions du monde est un facteur moteur du réchauffement global. « La lutte contre le changement climatique n’est pas uniquement une question technologique ou financière. Elle comporte également une dimension démographique, que nous devrions intégrer dans la politique », a relevé M. Werner Haug du Fonds des Nations Unies pour la population. Il a rappelé que les pauvres sont majoritairement des femmes. Améliorer la situation des femmes permet de lutter durablement contre la pauvreté et de contribuer à stabiliser le climat.

« Les investissements dans l’éducation et la santé des femmes et des filles comptent depuis de nombreuses années parmi les objectifs importants de la coopération suisse au développement », a indiqué le directeur de la DDC, M. Martin Dahinden. Au Mozambique, en Moldova et dans d’autres pays partenaires, la DDC finance des projets dans le domaine de la médecine de base, qui réduisent la mortalité maternelle et néonatale. En assurant un travail d’information concernant le planning familial, ces projets contribuent à éviter les grossesses non désirées et à faire baisser les taux de natalité, comme l’a expliqué M. Dahinden.

L’autonomisation des femmes réduit la vulnérabilité aux conséquences du changement climatique. En outre, les femmes qui possèdent un niveau d’instruction plus élevé et qui ont accès aux services de la santé reproductive ont des enfants moins nombreux et en meilleure santé. Or des taux de natalité moins élevés ont pour corollaire une croissance moins rapide des émissions de CO2. Le Rapport sur l’état de la population mondiale 2009 indique que la lutte contre le changement climatique conduira plus sûrement au succès si les droits, les besoins et les potentialités des femmes sont pris en compte dans la politique climatique.  

Fondé en 1967, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) est l’organe principal de l’ONU pour les questions de population. La Suisse travaille depuis 1973 avec le FNUAP, dont elle partage les principaux objectifs et préoccupations, en particulier dans le domaine de la promotion des femmes. 


Informations complémentaires

état de la population 2009
Principales missions du Fonds des Nations Unies pour la population
Dossier thematique - Changement climatique


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères