Relations bilatérales Suisse–République centrafricaine

Les relations bilatérales entre la République centrafricaine et la Suisse sont longtemps restées ténues. La coopération entre les deux pays tend néanmoins à se développer.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse fournit une aide au développement à travers des organisations internationales (Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés, UNICEF, Banque africaine de développement) et des organisations non gouvernementales locales.

L'expertise suisse en matière de médiation a été proposée à la République centrafricaine dans le cadre du «Dialogue Politique Inclusif» initié en 2008.

Traités bilatéraux

Ministère du Plan, de l'Économie et de la Coopération Internationale de la République centrafricaine

Échanges culturels

Radio Ndeke Luka, écoutée par plus d'un million d'auditeurs en République centrafricaine, contribue au débat démocratique et à la reconstruction du pays. Elle a lancé ses programmes en mars 2000, après le départ de la mission de l’ONU. La Fondation Hirondelle (Lausanne) en est l'instigatrice et la cheville ouvrière.

Radio Ndeke Luka

Les Suissesses et les Suisses en République centrafricaine

La petite colonie suisse de République centrafricaine (11 membres au 01.01.2016) est composée essentiellement de missionnaires et de coopérants.

Historique des relations bilatérales

Le Conseil fédéral suisse a reconnu l’indépendance de la République centrafricaine le 13 août 1960 et établi des relations diplomatiques avec ce pays dès 1964. En 1973, les deux États ont signé deux accords concernant:

  • le trafic aérien régulier
  • le commerce
  • ainsi que la promotion et la protection des investissements

Les échanges économiques sont restés cependant marginaux depuis lors.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse