Pays voisins

L’entretien des relations avec les pays voisins et les régions limitrophes fait partie des priorités de la politique étrangère de la Suisse pour la législature 2016–2019. Cet axe stratégique se reflète dans le rythme soutenu des visites diplomatiques que la Suisse effectue aux niveaux bilatéral et régional, et se traduit dans les efforts qu’elle déploie pour aborder les problèmes et rechercher avec ses partenaires des solutions constructives.

La Suisse et ses voisins sont étroitement liés. Les relations se fondent sur des intérêts communs et des affinités politiques, linguistiques, économiques et culturelles. 60% des citoyens européens résidant en Suisse sont originaires des pays voisins. 70% du commerce de marchandises bilatéral avec l’UE sont réalisés avec l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Autriche. Ces pays sont pour la Suisse des voisins d’autant plus importants qu’ils sont des poids-lourds de l’Union européenne. La Suisse a donc tout intérêt à entretenir avec eux un dialogue permanent sur ses rapports avec l’UE. L’Allemagne, la France et l’Italie sont en outre membres du G8, et la France est membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Sur le plan thématique, la coopération avec les Etats voisins est largement dominée par les questions liées aux transports, à la finance, à la fiscalité et à l’énergie. La coopération est également très étroite dans les domaines des affaires consulaires, des visas, de la recherche et de l’innovation. La coopération dans la région alpine constitue par ailleurs un volet important des relations avec les pays voisins. Au niveau multilatéral également, la Suisse travaille étroitement avec ses voisins, comme en témoignent la collaboration dans le cadre de la présidence suisse de l’OSCE en 2014, les efforts visant à résoudre le problème du financement du terrorisme par les prises d’otages ou encore la volonté de faire front commun dans la lutte pour l’abolition universelle de la peine de mort. La Suisse et ses voisins organisent régulièrement des consultations politiques pour discuter des questions d’actualité internationale.

Les relations entre la Suisse et les régions limitrophes sont particulièrement étroites. Le volume des échanges entre la Suisse et le Bade-Wurtemberg est à peu près équivalent à celui réalisé avec les Etats-Unis et supérieur au volume global enregistré avec la Chine, la Russie, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud. La Suisse échange également davantage de marchandises avec les régions frontalières italiennes qu’avec la Chine. Le fait d’avoir pour voisines deux des régions les plus compétitives d’Europe (le Sud de l’Allemagne et le Nord de l’Italie) et d’accéder ainsi à de la main d’œuvre hautement qualifiée contribue de façon décisive à la réussite économique de la Suisse.