La Suisse soutient le Sud-Soudan dans la création d’une banque centrale

Berne, Communiqué de presse, 18.02.2011

En tant que futur Etat souverain, le Sud-Soudan doit créer des institutions et acquérir un savoir-faire en matière de politique financière. La Suisse, qui a déjà transmis différents éléments d’expertise technique dans les domaines «Budget public et dette» et «Banque et questions monétaires», soutient cet objectif. Cette semaine, la Banque nationale suisse (BNS) et le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ont à nouveau organisé un atelier destiné aux spécialistes et représentants gouvernementaux de haut rang du Sud-Soudan.

Du 15 au 17 février s’est tenu à Zurich un séminaire sur les questions bancaires et financières, destiné à 14 décideurs du Sud-Soudan. Parmi les participants figuraient également le ministre de la Culture Gabriel Changson Chang, responsable de l’équipe de négociateurs sud-soudanais «Banque et monnaie», le ministre des Finances et de la planification économique David Deng Athorbei, ainsi que la ministre du Développement des ressources humaines Mary Jervas Yak. Ce séminaire de formation et de débats, qui répondait à une demande officielle du gouvernement du Sud-Soudan à la Suisse, visait à transmettre les connaissances nécessaires ainsi que des conseils techniques et juridiques dans l’optique de la création d’une banque centrale.  

Les spécialistes de la Banque nationale suisse (BNS) et du Bureau du représentant spécial pour le Soudan et la Corne de l’Afrique du DFAE ont élaboré, avec la délégation sud-soudanaise, des solutions répondant à une série de questions. Ont notamment été abordés le mandat et les missions d’une future banque centrale du Sud-Soudan, les besoins et conséquences de différentes variantes, le projet d’une loi relative à la banque centrale, l’indépendance de celle-ci, les étapes du plan de mise en œuvre et les éventuels soutiens étrangers.  

Les anciens gouverneurs des banques centrales de Serbie, de Bosnie-Herzégovine et du Monténégro ont rapporté les expériences d’autres pays. Par ailleurs, les conférenciers et participants externes comprenaient également des représentants du FMI, de la Banque mondiale, de fonds étatiques et de sociétés de conseil. Concernant l’aspect de la création d’une nouvelle monnaie, l’atelier prévoyait également la visite d’une unité de production de billets de banque de la société Orell Füssli AG. 

La manifestation entre dans le cadre des efforts de la Suisse pour un règlement pacifique du conflit au Soudan. Depuis octobre 2010, notre pays soutient les discussions en cours pour la période suivant le référendum d’autodétermination de janvier dernier. La Suisse a déjà remis plusieurs rapports d’experts à la demande des parties. Les négociations portent également sur la répartition du budget de l’Etat, des actifs et passifs du gouvernement central de Khartoum, ainsi que sur la création d’une banque centrale et d’une monnaie propre pour le Sud-Soudan. Une banque centrale fiable et une politique monétaire claire constituent des conditions indispensables à la stabilisation de la paix. 

Conformément à l’Accord de paix global (Comprehensive Peace Agreement, CPA) conclu en janvier 2005 entre le gouvernement central de Khartoum et le Sud-Soudan, la population sud-soudanaise s’est prononcée par référendum six ans après, en faveur d’une partition avec le Nord. Ce scrutin attendu de longue date, qui a eu lieu comme prévu entre le 9 et le 15 janvier 2011, a permis aux 3,8 millions de votants de se prononcer à une écrasante majorité (98,83%) en faveur de la partition. Le Sud-Soudan a encore beaucoup de chemin à parcourir jusqu’à l’indépendance définitive. Actuellement, son principal défi réside dans les négociations post-référendaires avec le Nord, qui doivent déterminer la manière dont les deux pays cohabiteront et coopèreront à l’avenir.

Pour plus d’informations:

Information DFAE: +41 31 322 31 53
Communication BNS: +41 44 631 33 68


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères