Pour une gouvernance foncière responsable

Article, 08.12.2014

La Déclaration universelle des droits de l’homme garantit le droit au bien-être. En soutenant la cause des petits paysans et le principe d’une gouvernance foncière responsable, la DDC contribue à la sécurité alimentaire du plus grand nombre. Elle s’engage aussi bien localement qu’à l’échelle globale.

Des cultivateurs de riz assis dans une rizière.
Pour défendre l’intérêt des petits paysans face aux gros investisseurs, la DDC met en œuvre des projets dans plusieurs pays, dont le Laos. © DDC

Aux côtés d’autres principes consacrés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, le droit au bien-être et à l’alimentation est essentiel. L’Année internationale de l’agriculture familiale célébrée en 2014 est venue rappeler la nécessité pour les petits paysans de pouvoir accéder à des terres cultivables et d’en contrôler la gouvernance.

 

Projet

Deux hommes écoutent les informations délivrées par une instructrice
© DDC

La DDC fait de la sécurité alimentaire de tous et d’une gouvernance foncière responsable une priorité dans son action. Pour défendre l’intérêt des petits paysans face aux gros investisseurs et garantir un dialogue équilibré entre tous les acteurs, elle met en œuvre des projets dans plusieurs pays, comme dans la région du Mékong, en Asie du Sud-Est.

«Soutenir l’accès des petits paysans aux ressources naturelles»

Global Brief

Récolte de seigle au Bangladesh.
Récolte de seigle au Bangladesh. © DDC

Les discussions menées à l’échelle nationale ou locale ont plus de chances d’aboutir si elles peuvent s’inscrire dans un cadre négocié au niveau international. C’est pourquoi, en parallèle aux projets soutenus sur le terrain, la DDC tient un rôle de premier plan dans la formulation et l’adoption de directives et principes volontaires en matière d’investissements agricoles au sein d’instances internationales.

«Sécurité alimentaire: des normes novatrices et consensuelles» 3/2014 (PDF, Nombre de pages 4, 338.1 kB, Français)

A l’agenda

La DDC organise une table ronde ouverte au public sur la question de l’absence de droit à la terre des plus démunis et les moyens d’y faire face le 9 décembre 2014, au Käfigturm de Berne.

Table ronde