La Suisse apporte son soutien à l’ONU en vue de l’élaboration d’un cadre de référence pour la coordination globale de la migration

Communiqué de presse, 07.04.2017

La communauté internationale entend relever les défis de la migration au niveau international avec un pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière. L’ambassadeur de Suisse auprès des Nations Unies Jürg Lauber ainsi que son collègue mexicain Juan José Gómez Camacho ont été chargés par le président de l’Assemblée générale de l’ONU de coordonner l’élaboration de ce cadre de référence international pour la migration.

Hauptquartier UNO New York
© Keystone

En adoptant la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants en septembre 2016, les États membres de l’ONU ont initié un processus de deux ans devant aboutir à la mise sur pied de deux pactes mondiaux (ou «Global Compact»), l’un pour les réfugiés et l’autre pour la migration. Le pacte mondial pour la migration doit définir des normes communes, bien que juridiquement non contraignantes, pour des mouvements migratoires plus sûrs, plus ordonnés et mieux réglementés à l’échelle mondiale.

La Suisse et le Mexique jouent un rôle important, qui consiste à conduire les négociations et à aménager des conditions susceptibles de permettre un compromis entre les États membres. Les représentants permanents de la Suisse et du Mexique auprès des Nations Unies ont déjà dirigé avec succès l’élaboration de la résolution concernant les modalités des négociations intergouvernementales sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Adoptée le 6 avril 2017 par l’Assemblée générale de l’ONU, celle-ci fixe les étapes de travail jusqu’à l’adoption prévue du pacte mondial pour la migration à l’automne 2018. Dès à présent, les deux ambassadeurs vont se concentrer sur le contenu de ce cadre de référence mondial.

Le processus s’articule en trois phases. Entre avril et novembre 2017, il s’agira de recueillir les contributions et les expériences des États sur le thème de la migration. Six blocs thématiques centraux seront traités à Genève (3), New York (2) et Vienne (1). Un inventaire des contenus recueillis sera ensuite dressé entre novembre 2017 et janvier 2018. Enfin, les deux ambassadeurs et leurs équipes élaboreront une première ébauche du pacte mondial, qu’ils présenteront à la communauté internationale pour consultation. A l’issue des négociations, un texte devrait être soumis à l’adoption par les chefs d’État et de gouvernement des 193 États membres de l’ONU en septembre 2018.

La Suisse a la chance de participer ainsi au premier plan à un processus onusien déterminant sur une question d’actualité essentielle.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères