Auschwitz-Birkenau: la Suisse s’engage pour la préservation du site

Berne, Communiqué de presse, 03.05.2013

La Suisse contribue à la préservation de l’ancien camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en versant un million d’euros à la Fondation qui s’occupe de l’entretien du site. Elle répond ainsi à un appel de fonds de 120 millions d’euros adressé à plusieurs dizaines d’Etats. Par ce geste, la Suisse témoigne de sa solidarité internationale et de son respect envers les victimes du nazisme et œuvre à un nécessaire travail de mémoire.

Seul camp de concentration inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, le site d’Auschwitz-Birkenau connaît d’importants problèmes de préservation. Des centaines de bâtiments ou de ruines menacent de s’effondrer et des objets personnels ayant appartenu à des victimes risquent de se dégrader de manière irrémédiable. Seul un effort financier international permettra de résoudre ces problèmes.

Un appel de fonds dans ce sens a été lancé en 2009. A ce jour, une vingtaine d’Etats ont versé ou promis un total d’environ 100 millions d’euros. La Suisse y avait contribué en janvier 2010 par un premier versement de 100'000 francs. La Fondation Auschwitz-Birkenau et les autorités polonaises ont multiplié les démarches pour réunir les quelque 20 millions d’euros manquants et rappelé l’urgence de prendre des mesures de préservation durable de cet ancien camp où plus d’un million d’êtres humains, juifs en grande majorité, ont été exterminés. La question a également été abordée par le président Komorowski lors de sa visite d’Etat en Suisse à l’automne 2012.

Par ce nouveau versement, qui s’élève à un million d’euros, la Suisse entend témoigner de sa solidarité internationale et de son respect envers les victimes du nazisme. Les nazis ont voulu effacer les possibilités  de connaître la vérité et de se souvenir en détruisant certains de leurs camps, comme celui de Sobibor. Aujourd’hui encore, des négationnistes contestent la réalité même de l’Holocauste. Préserver durablement les traces de ces crimes contre l’humanité conserve donc une actualité politique.

Par ce geste, la Suisse entend aussi compléter au niveau fédéral les efforts des cantons et des organisations juives helvétiques qui soutiennent depuis plusieurs années des voyages à Auschwitz-Birkenau, où plusieurs de nos compatriotes ont perdu la vie. Ces voyages, qui connaissent un succès grandissant auprès des enseignants et étudiants, permettent aux jeunes générations de mieux connaître les atrocités commises au nom d’une idéologie raciste et antisémite et de les sensibiliser et faire réfléchir au nécessaire travail de mémoire.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères