Affaires globales

Illustration des drapeaux des États membres des Nations Unies flottant devant le Palais des Nations à Genève en 2014
Devant le Palais des Nations à Genève, siège des Nations Unies, les 193 drapeaux des États membres flottent le long de l'«Allée des drapeaux». © UN Photo/Jean-Marc Ferré

La section Affaires globales représente, défend et promeut les intérêts de la Suisse dans les réunions formelles et informelles et autres processus des organisations internationales, Etats et autres entités en relation avec la santé, le travail, le numérique et la technologie, la paix et la sécurité, le développement durable, la science, la recherche et la formation, la propriété intellectuelle, l’environnement, et la gouvernance mondiale.

Santé

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est la principale instance onusienne en matière de santé globale, à laquelle il incombe de définir les normes et politiques touchant la santé publique. La section suit les travaux des organes directeurs conformément aux priorités de la politique extérieure de santé suisse en étroite collaboration avec les services compétents à Berne (direction : Office fédéral de santé publique (OFSP)). La section suit également les travaux de ONUSIDA et du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, entre autres et contribue au renforcement de la santé mondiale et de ses acteurs.

Travail

L’Organisation Internationale du Travail (OIT) a comme mandat de promouvoir la paix sociale et d’améliorer les droits des travailleurs dans le monde et d’encourager la création d’emplois et la croissance mondiale. La section accorde son action au sein de l’OIT avec le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) et suit les travaux des organes directeurs. La section appuie par ailleurs le suivi du Centenaire de l’OIT et la thématique « avenir du travail ».

Numérique et technologie

L’Union internationale des télécommunications (UIT) est l’agence spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la télécommunication.  La section (direction : l’Office fédéral de la communication (OFCOM), participe aux sessions des organes directeurs. La section collabore étroitement avec la Geneva Internet Platform et promeut des échanges sur l’avenir de la gouvernance du numérique et des questions liées aux données et à la statistique (avec l’Office fédéral de la statistique (OFS)).

Paix et sécurité

Genève est un lieu de rencontre, de réflexion et d’action unique au service de la prévention des conflits et de la pérennisation de la paix. La section promeut la prise en compte de ces notions et appuie des événements et processus à ce sujet. Elle suit les activités liées à la paix et la sécurité de l’ONUG, des autres organisations internationales, des acteurs académiques et non-gouvernementales dont ceux basés à la Maison de la paix, et appuie les travaux de la Geneva Peacebuilding Platform.

Développement durable

La section contribue à accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 au travers des différentes sphères formelles et informelles de dialogue politique à Genève. Elle soutient activement le travail autour du financement des objectifs de développement durable et collabore étroitement avec le SDG Lab, le Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP) et d’autres acteurs publics et privés. Elle suit la mise en œuvre de la réforme du système de développement à Genève.

Science, recherche et formation

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) est un des plus importants laboratoires scientifiques mondiaux. La section, partie intégrante de la délégation suisse sous la direction du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), participe aux réunions des organes directeurs du CERN. La section mène des échanges structurés avec le BIE, l’UNIGE et l’IHEID ainsi qu’avec d’autres acteurs académiques au-delà de Genève, promeut la connexion entre science et diplomatie et soutient le travail de la fondation GESDA. La section encourage également les think tanks à contribuer aux réflexions et discussions menées à Genève, notamment en partenariat avec le Think Tank Hub.

Propriété intellectuelle

L’Organisation mondiale de la protection intellectuelle (OMPI) permet de garantir une protection des œuvres de l’esprit utilisés dans le commerce (inventions, œuvres littéraires et artistiques, dessins et modèles, emblèmes, noms ou images) au moyen de brevets, de droits d’auteur et d’enregistrements de marques. En étroite coopération avec l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle (IPI), la section suit les organes directeurs de l’OMPI en y faisant valoir les intérêts suisses.

Environnement

En plus des sièges de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et du Secrétariat du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), Genève abrite le Secrétariat commun des Conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm, la Convention de Minamata, la Convention de Ramsar, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), le siège européen du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) ainsi qu’à Gland l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). La section suit les travaux de ces acteurs sous la direction de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), la Direction du développement et de la coopération (DDC) et Météo Suisse, et collabore étroitement avec le Geneva Environment Network (GEN).

Gouvernance mondiale

La section accompagne le travail des plateformes de coopértion qui réunissent des acteurs, idées et expertise de la Genève internationale. Ces plateformes ont pour but d’exploiter le potentiel de Genève pour développer des synergies transversales sur de nombreux sujets. En plus d’offrir un espace d’échanges et de favoriser la création de réseaux, elles permettent de tester de nouvelles idées et d’apporter une contribution de fond à la gouvernance globale. Elle soutient par ailleurs la participation de tous les Etats aux processus multilatéraux au travers de la fondation DiploFoundation, qui encourage notamment le développement des compétences des délégations à Genève.