Diffusion des produits de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest


L’utilisation des innovations et technologies sont indispensables pour accroitre la résilience et la productivité des systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest, en vue d’y accroître leur adaptation aux changements climatiques et la sécurité alimentaire. La Suisse soutiendra le CORAF pour accroitre l’utilisation par les producteurs, transformateurs et autres acteurs des chaines de valeurs agricoles des innovations produites par la recherche en soutenant leur diffusion et mutualisation.

Paese/Regione Tema Periodo Budget
Africa occidentale
Agricoltura e sicurezza alimentare
Ricerca agricola
Sviluppo agricolo
Servizi agricoli & mercato
01.11.2020 - 31.10.2024
CHF  9’500’000
Contesto Les performances actuelles de l’agriculture ouest africaine sont insuffisantes pour couvrir convenablement les besoins alimentaires de la population et réduire la pauvreté des populations rurales. Une des raisons est le faible niveau d’utilisation des technologies et innovations pouvant accélérer la transformation de l’agriculture. Les principales causes sont : (i) le manque d’information sur l’existence des innovations ; (ii) l’accès aux technologies en termes de disponibilité sur le marché et de coût souvent hors de leur pouvoir d’achat; (iii) les performances intrinsèques de la technologie ; (iv) l’absence de marché pour les produits de la technologie et (v) des facteurs socio-culturels. L’appui au Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) vise à lever ces contraintes et promouvoir des technologies qui sont culturellement et socialement acceptables et source de revenus afin de favoriser une meilleure adoption des technologies et innovations agricoles. La contribution de la DDC au CORAF apportera une valeur ajoutée en se focalisant non pas sur la production mais justement sur la diffusion des innovations agricoles en faveur des exploitations familiales et entreprises agricoles. La Suisse appuiera des technologies contribuant à l’adaptation au changement climatique.
Obiettivi Accroître la sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique de plus de 10 millions de personnes (bénéficiaires directs et indirects) dont 50% de femmes et 60% de jeunes, au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Tchad, grâce à une plus grande utilisation de technologies et innovations dans les exploitations familiales et les entreprises agricoles.
Gruppi target Les petits exploitants familiaux et transformateurs de produits agricoles, notamment sa frange jeune, les femmes et jeunes entrepreneurs du secteur agricole.
Effetti a medio termine

-    Les systèmes de production alimentaire d’au moins 2 millions de producteurs(trices)/Transformatrices(teurs) dont 50% de femmes et 60% de jeunes dans les 5 pays ciblés sont plus résilients face aux effets des changements climatiques et productifs; 

-    La demande en savoir-faire (technologies et innovations) d’au moins 40% des exploitations familiales touchées par l’intervention du projet est satisfaite de manière durable; 

-    Les activités de recherche/action dans la région Afrique de l’Ouest sont plus efficaces grâce à une coordination et synergie régionale des activités et une  mutualisation/partage des résultats et connaissances.

Risultati

Risultati principali attesi:  

-    Les technologies et innovations visent particulièrement les activités des femmes et les jeunes; 

-    L’information agro-météorologique pour la gestion des exploitations familiales, est mise à la disposition des exploitations agricoles; 

-    De nombreuses technologies de production agricole tournées vers l’agroécologie et la nutrition sont produites et accessibles; 

-    Des mécanismes performants de marketing sont mis en place pour l’utilisation des technologies et innovations agricoles.


Risultati fasi precedenti:   Une réflexion menée par la DDC dans la région avec les bureaux de Coopération a identifié l’importance d’une meilleure diffusion des résultats de la recherche auprès des exploitations familiales. Cette option se base sur les bons résultats du programme régional «Biological papaya pest control in West and Central Africa »,mis en œuvre, par la DDC, de 2012 à 2017. L’approche a mis l’accent sur une forte collaboration entre les chercheurs et les paysans et un transfert direct des technologies de lutte dans les champs de papaye. Les principaux résultats du programme sont : un accroissement de la qualité, des rendements et de la production de papaye entre 2012 et 2015. Ainsi la production s’est accrue de 76% au Bénin par exemple. Les revenus des producteurs et commerçants impliqués dans le secteur se sont accrus. La papaye est devenue un secteur économique important qui fait gagner annuellement environ CHF 33 millions au Bénin.


Direzione/Ufficio responsabile DSC
Credito Cooperazione allo sviluppo
Partner del progetto Partner contrattuale
Instituzione universitaria e di ricerca straniera
Economia privata
  • Settore privato straniero Sud/Est
  • Research Organisation of South East


Altri partner
Le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CORAF
Coordinamento con altri progetti e attori UE, UEMOA, USAID, CEDEAO etc.
Budget Fase in corso Budget Svizzera CHF    9’500’000 Budget svizzero attualmente già speso CHF    2’298’957