Fêtes et coutumes de printemps

De nombreuses festivités printanières en Suisse sont liées à la fête religieuse de Pâques.

Bûcher du Böögg, Zurich
En brûlant le Böögg, à Zurich, on «brûle» aussi l'hiver. © Zurich Tourisme / Andreas Omvik

Pâques est la plus importante fête chrétienne, mais sa dimension religieuse est plus ou moins marquée selon les régions et les localités. Au Tessin, par exemple, des processions pascales se déroulent à l’intérieur du bourg de Mendrisio le Jeudi saint et le Vendredi saint en soirée, lors desquelles plusieurs centaines de personnes défilent.  Le village de Romont, dans le canton de Fribourg, héberge la cérémonie des «Pleureuses», qui puise ses origines au 15e siècle. A cette occasion, une procession de femmes vêtues de noir suit dans les rues une femme représentant la Vierge pendant que la ville retentit de chants liturgiques et de prières.

Le dimanche de Pâques, les enfants suisses partent généralement à la chasse aux œufs colorés et aux lapins en chocolat, que leurs parents cachent dans leur appartement, leur maison ou leur jardin. Il existe aussi une série de traditions locales, comme la «bataille d’œufs» en Suisse alémanique, consistant à cogner deux œufs durs l’un contre l’autre pour voir lequel a la coquille la plus résistante.

Sechseläuten

A Zurich, des corporations célèbrent la fête du «Sechseläuten» le troisième lundi d’avril, en défilant en costumes historiques. A la fin des défilés, un bonhomme d’hiver géant composé de chiffons et de laine de bois et truffé de pétards, appelé Böögg, est brûlée. Plus vite le Böögg brûle, plus l’été sera long et chaud. Plusieurs milliers de spectateurs assistent généralement à l’événement.

Les combats de reines

Dans le canton du Valais, des combats de vaches de la race d’Hérens sont organisés entre le printemps et l’automne. Les vaches s’affrontent au sein d’une arène en poussant avec leurs têtes et leurs cornes, tandis qu’un jury désigne la gagnante, appelée «reine». La grande finale cantonale a lieu chaque année à Aproz au mois de mai.

La Patrouille des glaciers

Organisée tous les deux ans, la Patrouille des glaciers est une course militaire internationale de ski alpinisme qui se déroule de Zermatt à Verbier (ou d’Arolla à Verbier, pour le parcours restreint). Chaque patrouille se compose d’une équipe de trois militaires ou civiles. Cette course unique se caractérise par le profil du parcours et sa longueur (53km pour la «grande patrouille»), ainsi que par les exigences du milieu alpin. En 2016, 4’719 personnes provenant de 33 nations, dont la Suisse, la France, l’Italie, la Grèce, le Luxembourg, la Chine, l’Afrique du Sud, Hong-Kong et les Emirats Arabes Unis ont participé à la Patrouille des glaciers.