Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants exclus du Système Educatif (PAEFE)


Le Programme d’Appui à l’Education et à la Formation des Enfants Exclus du Système Educatif (PAEFE) vise à appuyer la mise en œuvre d'offres d'éducation et de formation adaptées aux réalités socio-économiques du milieu pour les 9-15 ans exclus du système éducatif formel et susceptibles d'être généralisées ou de servir de modèle au niveau national.

Región/País Tema Período Presupuesto
Benin
Educación
Formación profesional
Education facilities and training
Primary education
Capacidades básicas para la vida
Política de educación
Formación profesional
01.04.2016 - 31.12.2020
CHF 10'625'000
Contexto

Le secteur de l’Education au Bénin a fait des progrès notables en matière d’accès universel à la scolarisation. Le Taux Brut de Scolarisation (TBS) est passé de 93% en 2006 à 122% en 2014 (119 à 120% chez les filles). Le Taux Net de Scolarisation (TNS) est passé de 77% à 98% (Rapport pays 2014). Cependant, le système connait des problèmes d’efficacité avec un Taux d’Admission (TA) passé de 77% en 2013 à 78% en 2014,  alors que la cible attendue est de 79,5  (Chez les filles, il est passé 70,5% à 74% sur la même période). Ainsi, aux enfants qui n’ont pas du tout accès à l’école (non scolarisés) viennent s’ajouter ceux qui y entrent pour en sortir plus tôt (environ 80’000 dans les deux Départements du Borgou et de l’Alibori (calculé à partir des données du dernier recensement général de la population). Ils constituent la cible du PAEFE.

Objetivos

L’objectif général du PAEFE est d’appuyer la mise en œuvre d'offres d'éducation et de formation adaptées aux réalités socio-économiques du milieu pour les 9-15 ans exclus du système éducatif formel dans le Borgou (7 communes sauf Parakou) et susceptibles d'être généralisées ou de servir de modèle au niveau national.

Cet objectif reste identique à celui de la phase 1, avec une amélioration de la qualité des processus pédagogiques dans une vision de durabilité et d’appropriation par les acteurs (institutionnalisation), ainsi qu’une extension géographique dans l’Alibori (6 communes). Cette deuxième phase vise à préparer l’Etat et les acteurs décentralisés et déconcentrés, ainsi que les communautés à une prise en charge progressive de l’initiative.

Grupos destinarios

8011 apprenants (y compris les 451 de 4è année sortis de la 1ère phase), enfants de 9 à 15 ans déscolarisés ou non-scolarisés, surtout les filles, les enfants placés, les enfants talibés, les enfants à besoins spécifiques notamment les handicapés de 1er degré, les enfants peulhs nomades dans le Borgou et l’Alibori auront suivi le cursus des centres BARKA et seront impactés.

Efectos a medio plazo
  1. Les communautés participent et adhèrent  à la mise en œuvre de l’alternative éducative (AE) dans les communes du Borgou et de l'Alibori.
  2. Les compétences des communes et des services étatiques déconcentrés sont améliorées sur les Alternatives Educatives et leur gestion.
  3. Le développement d’une éducation alternative bilingue de qualité, inclusive et durable se poursuit au profit des enfants exclus du système éducatif.
  4. Le pilotage et l’institutionnalisation de l’alternative éducative (AE) se développent avec l’ensemble des partenaires publics et associatifs.
Resultados

Resultados previstos:  

  • Les communautés du Borgou et de l’Alibori participent à la mise en œuvre du PAEFE.
  • Les capacités des communes dans leur rôle de maîtrise d’ouvrage sont renforcées en matière d’AE.
  • Les structures étatiques déconcentrées sont formées et participent activement à l’initiative.
  • Une éducation alternative bilingue de qualité, prenant en compte les exclus à besoin spécifique, les valeurs culturelles et l’initiation aux métiers sont intégrées dans l’offre éducative.
  • Le plaidoyer et le dialogue politique sont développés et maintenus en vue de l’institutionnalisation.
  • Un dispositif de pilotage et de Coordination stratégique pour la  mise en œuvre et la diffusion de  l’expérience est développé.
  • L’offre éducative est améliorée grâce aux évaluations, audits et capitalisations.


Resultados de las fases anteriores:  

La première phase boucle avec 57 centres BARKA (nom des centres PAEFE) créés sur 50 prévus, pour un effectif total de 2’167 apprenants dont 1’223 filles (soit 56%) avec des taux de fréquentation assez élevé (80% en moyenne), 88 animateurs/trices dont 44 femmes.
L’Efficacité du programme a été prouvée par le très bon niveau d’atteinte des indicateurs, la  qualité du dialogue politique amorcé avec le Ministère en charge des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) et qui a permis la création d’un service des Alternatives Educatives, la reconnaissance du dispositif PAEFE, la certification des manuels pédagogiques, l’autorisation des apprenants de 4è année à passer le Certificat d’Étude Primaire (CEP).
Au niveau de l’efficience, le dispositif PAEFE a un coût actuel unitaire moyen de 90’000 FCFA  (= env. CHF 150) par apprenant et est appelé à décroître au fur et à mesure de la mise à l’échelle et de l’institutionnalisation.
On note également une influence du dispositif PAEFE sur le système formel par le démarrage de l’expérimentation du bilinguisme dans 100 écoles pilotes réparties sur toute l’étendue du territoire et le MEMP a déjà souligné la nécessité de s’appuyer sur le dispositif PAEFE pour en exploiter les succès. Au sujet des leçons apprises, il est constaté que le bilinguisme permet de relever des défis liés au transfert de connaissances en langues nationales vers le français, même s’il reste encore à parfaire; la formation et l’accompagnement continus des animateurs est nécessaire pour une amélioration de la pédagogie sur le terrain; la prise en charge de l’organisation des activités manuelles et culturelles par les parents favorise la mise en cohérence école et réalités du milieu; les échanges avec le système formel ont montré leur pertinence pour assurer des passerelles opérationnelles et permettre aux deux systèmes de s’enrichir mutuellement.


Dirección / Officina Federal responsable COSUDE
Crédito Cooperación al desarrollo
Contrapartes del proyecto Contraparte del contrato
Sector privado
  • HELVETAS Swiss Intercooperation
  • Sector privado extranjero Sur/Este


Otras contrapartes

Ministères en charge de l’Education, services déconcentrés dans le Borgou/Alibori, Communes et Communautés

Coordinación con otros proyectos y actores

ONG béninoises (Cradenf, Derana, Sian-Nson), Programmes de la DDC (PAFPAA, EQuDeC, PASDER, PRIQUE) autres Programmes (PCA de l’Unicef) Aide et action, RIGHT TO PLAY.

Presupuesto Fase en curso Presupuesto suizo CHF   10'625'000 Presupuesto actual suizo ya emitido CHF   6'040'173
Fases del proyecto Fase 3 01.04.2016 - 31.12.2020   (Fase en curso) Fase 2 01.06.2011 - 30.06.2016   (Completed)