Bilan de la stratégie de coopération suisse au Bénin 2013-2016 dans le domaine du Développement Économique Rural (DER)

Benin_Paysanne_ au_champ_Programme_DER
Paysanne du programme PASDER au champ au Nord Bénin © EDA Benin

Des évaluations, revues et sondages conduits dans le cadre des programmes du DER ont confirmé la pertinence des domaines d'intervention de la Stratégie de Coopération Suisse au Bénin 2013-2016. Des résultats significatifs, appuyés par deux enquêtes de bénéficiaires réalisées en 2014 et 2016 ont été atteints.

  • De la dernière enquête, sur un échantillon de 555 bénéficiaires, il ressort que près de 70% estiment que l’ensemble des programmes des trois domaines d’intervention de la DDC répondent à leurs préoccupations
  • Selon cette enquête de bénéficiaires, les programmes du domaine Développement Économique Rural (DER) répondent aux besoins des populations ciblées dans des proportions acceptables pour la production agricole, l’alimentation, les finances, l’autonomisation et contribuent ainsi à l’amélioration des revenus au niveau des localités. La contribution en termes d’emplois est estimée à 16.4%. 
  • L’enquête 2016 montre également un bond important dans l’amélioration quantitative et qualitative de presque toutes les filières de production soutenues. L’appui de la DDC aux acteurs ruraux (collectivités territoriales, artisans, microentreprises privées, organisations socioprofessionnelles et structures déconcentrées de l'État) a contribué à la dynamisation économique rurale et à la sécurité alimentaire, confirmée par les résultats du pays en matière de croissance du secteur agricole : 7.6% en 2014, proche de la cible nationale de 8%.
  • Les organisations socioprofessionnelles (OSP) appuyées par la Coopération suisse se sont dotées de plans stratégiques et d'un système d'information du marché. Elles fournissent des services à leurs adhérents, ont augmenté leur visibilité et autonomie, prennent des initiatives de négociation et de plaidoyer. Dans 4 communes, ce travail des OSP a permis la mise en place de mécanismes locaux réduisant le nombre de conflits agriculteurs-éleveurs. Les OSP faîtières béninoises sont également membres des organisations paysannes régionales.  
  • Grâce à l’appui de la DDC, plusieurs infrastructures rurales ont permis l’accès à l’eau potable de 3’000 ménages et 500’000 têtes de bétail même si l’accès à l’eau potable reste un défi pour la sécurité alimentaire.
  • En termes de changement climatique, ce sont les techniques agricoles enseignées ainsi que les hectares reboisés et les barrages réalisés qui ont contribué à réduire son impact. 
  • Au niveau du genre, l’enquête 2016 montre que 67.3% femmes ont bénéficié d’une amélioration des revenus, réinvestis dans l’éducation des enfants, ce qui contribue à la réduction des conflits avec leur mari et à la prise en compte de leur opinion. Par contre, leur autonomisation dans les exploitations familiales paysannes reste très faible.  

Les résultats obtenus en 4 ans sont globalement encourageants et montrent la pertinence de l’approche DER suite à sa réorientation opérationnelle de 2014. Environ CHF 20.7 millions soit 26% du budget 2013-2016 ont permis d’atteindre ces résultats dans le  domaine Développement Économique Rural (DER).