Précédentes missions

La CIVPOL est déjà intervenue en Macédoine, en Géorgie, en Croatie, en Bosnie et Herzégovine, en Kosovo, en Guinea-Bissau ainsi qu’en Soudan Sud. Vous trouverez ici des informations sur les missions qui sont terminées.  

EUPOL PROXIMA Macédoine

Le mandat de la mission de l'Union européenne baptisée «EUPOL PROXIMA» était de réformer les forces de police ainsi que la police des frontières macédoniennes afin qu’elles puissent correspondre aux normes européennes

UNOMIG Géorgie

Initialement, la Mission d'observation des Nations Unies en Géorgie (UNOMIG) a été établie pour vérifier le respect de l’accord de cessez-le-feu entre le gouvernement de la Géorgie et les autorités abkhazes de Géorgie

MONUP Croatie

La Mission d’observation des Nations Unies à Prevlaka (MONUP), en Croatie, a été créée en février 1996 pour succéder à l’Opération des Nations Unies pour le rétablissement de la confiance en Croatie (ONURC)

EUPM Bosnie-Herzégovine

La Mission de police civile de l'Union européenne (EUPM) s’est déroulée de 2003 à 2012 et avait comme principal objectif de réformer les forces de police de Bosnie et Herzégovine afin d’atteindre les normes internationales

EULEX Kosovo

Aider les autorités du Kosovo à mettre sur pied des systèmes multiethniques et indépendants de justice, de police et de douane

BINUGBIS Guinée-Bissau

Le Bureau intégré des Nations Unies pour la Consolidation de la paix (BINUGBIS) a notamment pour mandat d’appuyer les services de la police, de la sécurité intérieure et de la justice dans le cadre d’une réforme intégrée

MINUSS Soudan Sud

Consolider la paix et la sécurité et créer un environnement propice au développement du nouvel Etat indépendant du Soudan du Sud

MANUL Libye

La Suisse y a déployé un officier de police judiciaire de 2013 à 2014.

ONUCI Côte d’Ivoire

Fournir un appui dans le domaine de la formation de la police et conseiller les autorités douanières ivoiriennes, notamment à Bouaké

UNMIL Libéria

Protéger le personnel de l’ONU, les populations civiles et les infrastructures, soutenir l’aide humanitaire et accompagner la réforme des organisations nationales de sécurité