Un engagement pour la paix

L’engagement de la Suisse en faveur de la paix constitue un des piliers de sa politique extérieure. Il se concrétise de différentes manières: à travers les médiations, l’envoi d’aide humanitaire ou la mise à la disposition d’experts civils ou militaires. Ceux-ci, selon leur profil, sont chargés de missions liées à la sécurité. 

Missions internationales

Pierre angulaire de la stabilisation d’une région en conflit, la réforme du secteur civil de la sécurité est devenue une part importante des activités de promotion de la paix menées par la Suisse. Policiers, gendarmes et gardes-frontière locaux jouent en effet un rôle important dans le règlement des conflits, en assurant à leurs concitoyens un cadre de vie sûr et stable, exempt de corruption et d’abus. 

Pour la Suisse, il s’agit aussi de promouvoir les droits humains au sein des forces de sécurité locales. C’est pourquoi le Département fédéral des affaires étrangères, en partenariat avec l’Administration fédérale des douanes, engage des policiers, des gardes-frontière ainsi que des spécialistes de douanes pour participer à des opérations internationales de promotion de la paix.

Soutenir les forces de sécurité locales

Ce contingent de 30 spécialistes, hommes ou femmes, appartient au Pool d’experts suisses pour la promotion civile de la paix (PEP). Leurs missions concernent principalement la région des Balkans et l’Afrique subsaharienne. 

Experts de la sécurité publique, ils assistent, forment et accompagnent les services de police et de frontière locaux durant les phases de restructuration qui suivent généralement les conflits. Dans certains cas, la force internationale de paix doit assumer elle-même les tâches liées à l’application de la loi. Les Suisses qui y participent sont alors appelés à intervenir directement et à enquêter dans le cadre d’un mandat international.