Relations bilatérales Suisse–Costa Rica

Aussi appelé la «Suisse de l’Amérique centrale» pour sa stabilité politique et sa relative prospérité économique, le Costa Rica peut se prévaloir de longues années de bonnes relations diplomatiques et économiques avec la Suisse.

Points clés des relations diplomatiques

Avec le Costa Rica, le Liechtenstein, la Jordanie et Singapour, la Suisse forme un groupe appelé les «Small Five», qui s’engage au siège principal de l’ONU à New York pour défendre des valeurs et des idées communes, comme la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU et de ses méthodes de travail. Avant son entrée à l’Organisation des Nations Unies (ONU), la Suisse avait lancé avec le Costa Rica différentes initiatives destinées à améliorer le droit international, à l'image du Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture, mais aussi des initiatives dans le domaine des armes de petit calibre et de la sécurité humaine.

Banque de données des traités internationaux

Gouvernement du Costa Rica (es)

Coopération économique

Le Costa Rica est le deuxième partenaire commercial de la Suisse en Amérique centrale. En 2016, la Suisse a importé pour 102 millions CHF de biens en provenance du Costa Rica, principalement des produits agricoles ainsi que des instruments optiques et médicaux. Les exportations vers le Costa Rica s'élevaient à 171 millions CHF et concernaient essentiellement des produits pharmaceutiques, des montres ainsi que des instruments optiques et médicaux. Fin 2015, les investissements directs de la Suisse au Costa Rica s’élevaient à 647 millions CHF, et les entreprises suisses employaient deux milliers de personnes dans le pays.

La Suisse et le Costa Rica ont signé en 2000 un accord de protection des investissements, qui fixe le cadre de la coopération économique entre les deux pays. Cet accord est entré en vigueur après ratification par les deux pays en 2002. En mars 2006, un accord sur la double imposition a été paraphé. Il doit néanmoins être renégocié, car le Costa Rica souhaite que la clause d'assistance en matière fiscale soit adaptée à la norme de l'OCDE. Un traité de libre-échange entre l'AELE et les États d'Amérique centrale, dont le Costa Rica est membre, est entré en vigueur en 2014.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise

Coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la recherche et de l’innovation

Les chercheurs et les artistes originaires du Costa Rica peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) pour obtenir une bourse d'excellence de la Confédération suisse.

En février 2014, le Costa Rica et le CERN ont signé un accord visant à faciliter la coopération scientifique et l'accès des étudiants et des chercheurs à des bourses. Le Costa Rica espère que cet instrument stimulera les échanges académiques entre les universités publiques et le CERN, améliorera l’accès des étudiants, des ingénieurs et des scientifiques costaricains à des stages et à des cours de formation au CERN et leur donnera la possibilité de demander des bourses de recherche.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse destinées aux chercheurs et artistes étrangers, SEFRI

Les Suissesses et les Suisses au Costa Rica

Fin 2016, 1757 ressortissants suisses vivaient au Costa Rica

Historique des relations bilatérales

La Suisse a immédiatement reconnu la République du Costa Rica lors de son accession à l’indépendance. Le Conseil fédéral a nommé un consul honoraire pour ce pays en 1912 et les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1957. Simultanément, la Suisse a transformé sa représentation en consulat général et ouvert, dix ans plus tard, une ambassade à San José. Le Costa Rica dispose d’une ambassade à Berne depuis 1981.
 
Au XIXe siècle, le Costa Rica était un des pays de prédilection des émigrants suisses. À la recherche de nouveaux marchés d’exportation, des entreprises helvétiques ont noué des contacts sur place. Dès 1890, plusieurs Suisses, dont Henri François Pittier, ont joué un rôle important dans le développement du système éducatif costaricain. Un district du Costa Rica porte le nom de «La Suiza» (La Suisse). Durant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse a défendu les intérêts costaricains en Allemagne, en Belgique, en France et en Tchécoslovaquie.

Costa Rica, dictionnaire historique de la Suisse