PAEG - Programme d’Appui à l’Egalité du Genre


Se basant sur son engagement de longue haleine en faveur de l’égalité du genre au Bénin, la Suisse entend soutenir l’Etat béninois dans la mise en œuvre effective des lois et politiques visant à réduire la vulnérabilité socio-économique de sa population féminine. En jouissant pleinement de leurs droits, les femmes béninoises joueront un rôle plus actif dans le développement de leur pays et contribueront au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

Pays/région Thème Période Budget
Bénin
Gender
Droits de la personne
Organisations et institutions pour l'égalité des femmes
Violence sexuelle & sexiste
Droits de la personne (y compris droits des femmes)
01.06.2020 - 30.06.2026
CHF  7’300’000
Contexte

Au Bénin, les femmes constituent 51,2% de la population. En 10 ans, le Bénin a légèrement progressé en matière d’égalité du genre, avec un Indice d’Inégalité de Genre (IIG) passant de 0,759 en 2010 à 0,612 en 2019[1]. Le cadre juridique en vigueur est relativement favorable à la promotion des droits des femmes et des filles, et reflète les engagements aussi bien régionaux qu’internationaux auxquels le Bénin a souscrit. Cependant, le contexte actuel souffre toujours de la faible application des lois, avec un impact négatif sur la jouissance effective par les femmes et les filles de leurs droits. En conséquence, de nombreux défis persistent, tels que : i) la persistance des Violences Basées sur le Genre (VBG) ; ii) l’insuffisante participation des femmes aux instances de prise de décisions, et iii) la faible application de la Budgétisation Sensible au Genre (BSG). Les interventions prévues dans le cadre du PAEG visent à répondre à ces insuffisances afin d’améliorer le respect de l’égalité du genre au Bénin. La mise à l’échelle systémique des résultats escomptés et l’effet multiplicateur d’un renforcement du leadership féminin dans le pays bénéficieront à la société dans son ensemble. La Suisse est un partenaire apprécié par le Gouvernement pour son expertise et son appui au Bénin et en particulier au domaine du genre spécifique. L’engagement de la DDC dans la durée et son implication continue en tant que membre actif (et ex-chef de file) du groupe de travail des PTFs sur le Genre et la Protection Sociale, lui confère une crédibilité certaine, tant au niveau politique que technique.  La contribution des femmes leaders à l’instauration de la paix et la prévention des conflits s’inscrit dans le cadre des efforts de la suisse en faveur de la réalisation de la résolution 1325 des Nations Unies et vice versa.

 

[1] Rapport sur le développement humain 2019, PNUD :  l’IIG fait ressortir les inégalités fondées sur le sexe dans trois dimensions : la santé procréative, l’autonomisation et l’activité économique. Sa valeur est comprise en 0 et 1 et plus sa valeur est élevée, plus le pays est inégalitaire entre hommes et femmes.

 

Objectifs Renforcer l’égalité du genre au sein de la société béninoise et réduire ainsi de manière durable la vulnérabilité socio-économique des femmes au Bénin. 
Groupes cibles

Directs : 500 femmes leaders, 1000 survivantes de VFF/VBG, 300 hommes dans la démarche de la masculinité positive.

Indirects : 200 femmes appuyées dans les projets/programmes de la DDC; Plus de 10'000 femmes et hommes par effet multiplicateurs.

Effets à moyen terme

Outcome 1    Les femmes sont influentes dans les instances décisionnelles et contribuent à la promotion d’un climat de paix durable ;

Outcome 2    Les institutions publiques délivrent des services de qualité qui répondent aux besoins spécifiques des femmes et favorisent l’égalité du genre ;

Outcome 3    Les partenaires de la DDC appliquent de manière systématique et transversale les principes d’égalité du genre et d’inclusion sociale dans leurs interventions.

Résultats

Principaux résultats attendus:   Globalement, le cadre juridique et réglementaire en faveur de l’égalité du genre s’est progressivement renforcé par l’adoption de diverses lois protégeant les droits des femmes et des filles. Il y a une appropriation de la lutte contre les Violences Faites aux Femmes (VFF) et les Violences Basées sur le Genre (VBG) par différentes catégories d’acteurs aux niveaux méso et micro. Le renforcement du leadership politique féminin est amorcé à travers l’augmentation du nombre de militantes dans les partis politiques. Des disparités persistent toutefois dans les départements. La conduite de formations et d’appuis au développement personnel ont permis de renforcer l’estime de soi et l’engagement des femmes au sein des instances de prise de décisions. Le recours à l’expertise locale et aux partenaires locaux pour la mise en œuvre de ces activités sont garantes de leur appropriation et de la pérennité des résultats atteints. L’application de la transversalité du genre au travers du portefeuille de la DDC a impulsé la mise en œuvre systématique de l’approche genre dans les cycles de projets/programmes.


Principaux résultats antérieurs:   Globalement, le cadre juridique et réglementaire en faveur de l’égalité du genre s’est progressivement renforcé par l’adoption de diverses lois protégeant les droits des femmes et des filles. Il y a une appropriation de la lutte contre les Violences Faites aux Femmes (VFF) et les Violences Basées sur le Genre (VBG) par différentes catégories d’acteurs aux niveaux méso et micro. Le renforcement du leadership politique féminin est amorcé à travers l’augmentation du nombre de militantes dans les partis politiques. Des disparités persistent toutefois dans les départements. La conduite de formations et d’appuis au développement personnel ont permis de renforcer l’estime de soi et l’engagement des femmes au sein des instances de prise de décisions. Le recours à l’expertise locale et aux partenaires locaux pour la mise en œuvre de ces activités sont garantes de leur appropriation et de la pérennité des résultats atteints. L’application de la transversalité du genre au travers du portefeuille de la DDC a impulsé la mise en œuvre systématique de l’approche genre dans les cycles de projets/programmes.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Secteur privé
Institution étatique étrangère
  • Central State of South East
  • Sectreur privé étranger Sud/Est


Autres partenaires
Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance; Opérateur recruté par le biais d’un appel d’offre international.  
Coordination avec d'autres projets et acteurs Groupe de travail des Partenaires Techniques et Financiers sur le Genre et la Protection Sociale ; Plan annuel du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance.
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    7’300’000 Budget suisse déjà attribué CHF    92’748