OCDE/CAD - Organisation de coopération et de développement économiques et Comité d'aide au développement

L'OCDE constitue une plateforme permettant à ses Etats membres de discuter, d'évaluer et d'améliorer leurs politiques. La coopération avec le Comité d'aide au développement (CAD), un sous-groupe de l'OCDE, revêt une importance primordiale dans le domaine de la coopération au développement.

Principales missions de l'OCDE

L'OCDE s'est donné pour objectif de renforcer l'économie de ses Etats membres, de soutenir l'économie de marché et le libre-échange et de promouvoir le développement aussi bien dans les Etats industriels que dans les pays en développement. Ses membres sont les trente-quatre pays les plus riches du monde, lesquels représentent plus de la moitié de la puissance économique mondiale. Au travers de l'OCDE, les gouvernements disposent d'un cadre de discussion et de développement de leurs politiques dans les domaines de l'économie, des finances, de l'éducation, du développement, de la science et de l'environnement.

L'OCDE est structurée en plusieurs sous-groupes, dont le Comité d'aide au développement (CAD), qui constitue pour la DDC l'organe le plus important en matière de coopération au développement. Les autres instances de l'OCDE appartenant au groupe thématique du développement sont notamment:

  • Le Centre de développement
    Le Centre de développement a une mission de recherche en matière de développement économique et social. Il fait en outre office de forum de dialogue informel entre les scientifiques, les politiques et les représentants du secteur privé des pays de l'OCDE et de pays émergents, tels le Brésil, l'Inde et la Chine, qui ne font pas partie de l'OCDE.
  • Le Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest (CSAO)
    Le CSAO favorise les relations entre les pays membres de l'OCDE et l'Afrique de l'Ouest. Il encourage, par un échange d'expériences et de savoir-faire, l’élaboration de propositions politiques propices au développement et à l'intégration régionale des pays concernés. Le changement climatique et la sécurité alimentaire constituent des thèmes phares du CSAO.
  • La Division Relations mondiales
    La Division Relations mondiales a pour mission de promouvoir et de coordonner le dialogue entre les pays membres de l'OCDE et les pays émergents, les pays en transition et les pays en développement. Elle est le principal interlocuteur des pays non membres de l’OCDE.

Tâches et objectifs du Comité d'aide au développement (CAD)

Vingt-neuf membres de l'OCDE font partie du CAD, dont les principaux donateurs bilatéraux de l'OCDE. Son objectif est d'augmenter le volume de l'aide financière apportée aux pays en développement et d'améliorer l'efficacité de la coopération au développement. Le Comité n'agit pas lui-même au plan opérationnel, mais traite de manière ciblée les aspects politiques, méthodologiques et techniques de la coopération au développement. Son travail débouche sur la publication de documents de base et de lignes directrices applicables à la coopération au développement. L'accent est notamment placé sur les aspects suivants:

Fondé en 1961, le CAD est présidé depuis 2013 par Erik Solheim.

En novembre 2011, le CAD a organisé à Busan (Corée du Sud) le Quatrième Forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide. Celui-ci a permis de dresser un bilan de l'accomplissement des engagements et des objectifs de la Déclaration de Paris (DP) et de l'Agenda d'action d'Accra (AAA), et de voir dans quelle mesure les efforts ainsi déployés ont contribué à atteindre de meilleurs résultats en matière de développement. Le forum de Busan a également permis de poser les bases d'un nouveau partenariat mondial pour le développement. Pour la première fois, le forum s'est attaché avec succès à associer, outre les nouveaux pays donateurs émergents (dont le Brésil, la Chine et l'Inde), le secteur privé ainsi que des fondations privées. La première réunion du nouveau partenariat mondial pour le développement aura lieu les 15 et 16 avril 2014 à Mexico City.

Le CAD et la Suisse

La Suisse est membre fondateur de l'OCDE et fait partie du CAD depuis 1968. Elle met un point d'honneur à participer de manière active à l'OCDE, dans la mesure où cela lui permet de faire directement valoir ses points de vue et ses compétences, contrairement à ce qui se passe dans d'autres organes tels que le G20 ou l'UE, où elle n’est pas représentée.

La collaboration entre la Suisse et le CAD se fait, d'une part, à travers la délégation suisse auprès de l'OCDE à Paris et, d’autre part, via les représentants de la DDC ou du SECO, qui participent régulièrement à des réunions et à des conférences sur les thèmes les plus divers. Des spécialistes sont ainsi régulièrement dépêchés auprès des réseaux du CAD pour apporter leur concours à l'élaboration de lignes directrices et de recommandations.

Le CAD est notamment spécialisé dans l'évaluation des systèmes de coopération au développement de ses pays membres, laquelle a lieu environ tous les quatre ans au moyen d'examens par les pairs. Les membres peuvent ainsi soumettre leurs activités à un examen approfondi, les comparer aux principes et approches du CAD et identifier leurs points forts et leurs points faibles. Le dernier examen de la coopération suisse au développement a eu lieu en 2019.

Les résultats 2019 (DFAE)

Informations supplémentaires