Valables le:
Publiés le: 21.03.2018

Conseils aux voyageurs - Brésil

Situation générale

Le pays peut être qualifiée de stable, même si la situation politique et économique traverse une phase tendue.

Le taux de criminalité est très élevé dans tout le pays.
Depuis 2016, des affrontements violents entre bandes criminelles ainsi que des fusillades entre les forces de l'ordre et lesdites bandes ont fortement augmenté dans l’ensemble du pays et peuvent parfois aussi affecter des personnes non impliquées. Des actes de violence peuvent être liés tant à la criminalité organisée qu’à une forme de délinquance plus classique, les deux formes étant souvent difficiles à distinguer.

Vu les tensions sociales et politiques, les grèves, manifestations et actes de violence se multiplient. Il peut arriver que ces événements fassent des blessés. Des grèves et des manifestations peuvent parfois conduire à des barrages routiers et des retards dans les transports.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Brésil non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Tenez-vous à l'écart des manifestations de tout genre. Des débordements et affrontements avec les forces de sécurité se passent principalement dans les grandes villes. Conformez-vous aux directives des autorités locales (couvre-feu, etc.) et restez en contact avec votre tour-opérateur.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

L'état de Rio de Janeiro combat la criminalité organisée avec l'armée et la police depuis mi-février 2018. Ils ont notamment renforcé la présence des forces de l’ordre dans tout l’état, mêmes dans les lieux touristiques. Le risque d'être soudainement exposé à de violents affrontements ne peut être exclu. Renseignez-vous sur place sur la situation locale et sur les quartiers à éviter, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel. Suivez les instructions des forces de sécurité locales (barrages, couvre-feux etc.).

Criminalité

Les vols, les cambriolages armés, les délits sexuels et autres crimes de violence sont fréquents dans tout le pays. Les agresseurs agissent souvent en groupe et sont généralement très jeunes et enclins à la violence. Les agresseurs ne reculent pas devant l’assassinat.

Les risques sont particulièrement importants dans les rues peu animées, aux feux rouges et sur les plages. Les agressions peuvent également avoir lieu dans les transports publics. A Brasilia, Rio de Janeiro et São Paulo, on constate une augmentation du nombre de vols à la tire dans les restaurants: les voleurs, extrêmement rapides, dérobent aux clients argent et bijoux.

Les victimes d’enlèvements express sont contraintes à effectuer des prélèvements d’argent liquide au moyen de leur carte de crédit. Le risque d’enlèvement express s’étend dans tout le pays, à n’importe quelle heure et même dans les quartiers les mieux situés. Les villes les plus touchées sont Brasilia, Rio de Janeiro, São Paolo, Salvador et Recife.

Dans la plupart des sites touristiques, les voyageurs peuvent s'adresser à des postes de police pour touristes (assistance en cas de perte du passeport, vol, agression, etc.).

Il peut arriver que les policiers fassent grève dans certaines villes ou certains états. En conséquence, la criminalité violente peut augmenter localement - comme en janvier 2018 dans l’état Rio Grande do Norte.

Il est notamment recommandé d'observer les mesures de précaution suivantes:

  • Soyez vigilant à tout moment et gardez un œil sur ce qui se passe autour de vous.
  • Le taux de criminalité peut fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. Renseignez-vous sur place sur la situation et sur les quartiers à éviter, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel. Ne visitez en aucun cas les quartiers défavorisés.
  • Évitez à tout prix les visites dans des quartiers pauvres (favelas).
  • Faites profil bas. Ne portez pas sur vous des objets de valeur (montre, bijoux, etc.) ou de grosses sommes d'argent.
  • Utilisez uniquement les bancomats à l’intérieur de banques surveillées et ceci uniquement pendant la journée. Assurez-vous que personne ne vous suit à votre arrivée et à votre départ de la banque.
  • Lorsque vous souhaitez payer l’hôtel, le restaurant, dans un commerce etc., ne perdez jamais votre carte de crédit de vue. Les abus sont fréquents.
  • Durant les trajets, gardez les portières de votre véhicule verrouillées et les vitres relevées. Stationnez-vous dans des endroits animés et de préférence sur des emplacements surveillés. Ne rester pas assis dans une voiture stationnée.
  • Le soir, sortez si possible uniquement en groupe et dans des quartiers animés. Les femmes devraient particulièrement suivre ce principe et, même pendant la journée, elles devraient également éviter les plages désertes et les routes peu fréquentées.
  • Dans les discothèques et les boîtes de nuit, ne quittez jamais vos consommations de vue et n'acceptez pas de nourriture ou de boissons offertes par des personnes inconnues. Il arrive que des somnifères y soient introduits dans le but de dépouiller la victime.
  • Pour vos déplacements dans les métropoles de Brasilia, Rio de Janeiro et à Saõ Paulo, utilisez uniquement les taxis officiels, le métro et les métrobus qui sont réputés relativement sûrs. Dans les aéroports, il est possible de réserver les taxis officiels aux guichets des compagnies de taxi.
  • N'opposez aucune résistance en cas d'agression à main armée et évitez le contact visuel, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence et ne reculent pas devant l'homicide.

Des actes de piraterie ont été commis à de multiples reprises dans les eaux brésiliennes. Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime

Transports et infrastructures

Les routes secondaires sont parfois en mauvais état. La plus grande prudence est de mise en raison du nombre très important de camions et du comportement imprévisible de nombreux usagers de la route. Il est déconseillé de circuler de nuit en dehors des villes en raison du risque accru d'accident. Pendant la saison des pluies (octobre à mai), des inondations sont à craindre et les routes peuvent être en partie impraticables.

Tous les postes-frontières du Venezuela sont fermés la nuit. Veuillez vérifier avec les gardes-frontières les heures d'ouverture en vigueur.

Dispositions légales particulières

L'alcool au volant est interdit (0 pour mille!).

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont passibles de lourdes peines de prison (jusqu'à 15 ans).

Toute activité politique est interdite aux étrangers.

Les conditions de détention sont précaires: prisons surpeuplées, conditions d'hygiène médiocres, etc.

Risques naturels

De novembre à mars, il faut s'attendre à de fortes pluies régionales. Elles peuvent provoquer des inondations ainsi que des glissements de terrain et endommager les infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.
Instituto Nacional de Meteorologia

Dans la région frontalière avec le Pérou des séismes de faible intensité se produisent occasionnellement.

Soins médicaux

Dans de nombreux hôpitaux publics, les soins médicaux sont insuffisants. À la campagne, les conditions d’hygiène sont particulièrement précaires. Il est recommandé de choisir une clinique privée. Celles-ci exigent une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance). En dehors des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Les étrangers doivent pouvoir justifier leur identité en tout temps par la présentation de leur passeport, sous peine d'amende. En règle générale, une photocopie du passeport accompagnée d’une carte de visite de votre hôtel est cependant acceptée.

Personnes mineures: Des enfants mineurs de nationalité brésilienne (même s’ils ont la double nationalité), qui ne sont pas accompagnés des deux parents ou des personnes qui exercent une autorité parentale, nécessite une autorisation d’accord du parent non accompagnant, respectivement des deux parents ou des personnes exerçant une autorité parentale. Veuillez vous renseigner directement auprès des autorités brésiliennes compétentes ou auprès des consulats généraux à Genève ou à Zurich pour des renseignements supplémentaires.
Consulat général brésilien à Zürich
Consulat général brésilien à Genève

Adresses utiles

Numéro d'urgence général: 190

Les numéros de téléphone de la police touristique (informations presque essentiellement en portugais):
Brasilia: +55 61 3207 6722 oder 3207-6651: demander Seção de apoio ao Turista“.
Fortaleza +55 85 3101 2488
Foz de Iguaçu (chutes d'Iguazú): +55 45 3523 3036
Manaus: +55 92 3652 1656
Recife: +55 81 3322 4088, +55 81 3322 4867
Rio de Janeiro: +55 21 2332 2924
Salvador +55 71 3116 6817
São Paulo : +55 11 3120 4417

Ministère de la Justice: Consumer guide for tourists
Autorités douanières brésiliennes: Traveller’s Guide

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Représentations suisses au Brésil
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.