Relations bilatérales

La Suisse s’engage en faveur de la promotion de la paix et de l'aide humanitaire en Corée du Nord. Elle a accueilli à plusieurs reprises des entretiens de médiation entre la Chine, les Etats-Unis et la Corée du Nord.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse est membre de la Commission de supervision des nations neutres (Neutral Nations Supervisory Commission, NNSC), qui est l'instrument juridique visant à prévenir les hostilités sur la péninsule coréenne. La Suisse entretient un dialogue politique régulier avec la Corée du Nord. La onzième rencontre dans ce cadre a eu lieu à Berne en octobre 2013.

L'ambassadeur de Suisse à Pékin est accrédité à Pyongyang, tandis que le bureau de coordination local de la DDC est compétent pour l'aide humanitaire. La Corée du Nord dispose d'une ambassade à Berne et d'une mission permanente à Genève.

Traités bilatéraux

Coopération économique

Les relations commerciales et économiques entre les deux pays ne sont guère intensives. La Corée du Nord se montre toutefois intéressée par un resserrement de la coopération avec certaines entreprises suisses.

Coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes de Corée du Nord peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d'études universitaires de la Confédération

Coopération au développement et aide humanitaire

La pénurie alimentaire pousse les paysans à cultiver les pentes les plus escarpées, ce qui conduit à la déforestation et à l'érosion des sols et renforce le risque de catastrophes naturelles. Depuis 2005, la DDC encourage par conséquent, avec le gouvernement et des partenaires locaux, une production agricole durable.

Depuis 2012, la Suisse mène en outre en Corée du Nord un programme purement humanitaire qui vise à améliorer la sécurité de l'alimentation et des revenus, l'approvisionnement en eau, le traitement des eaux usées et la protection de l'environnement.

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suissesses et les Suisses en Corée du Nord

Fin 2013, huit Suisses et Suissesses vivaient en Corée du Nord.

Historique des relations bilatérales

En 1953, à la fin de la guerre de Corée, la Commission de supervision des nations neutres (NNSC) nomma la Suisse pour surveiller la ligne de démarcation entre la Corée du Nord et du Sud. Ce fut la première mission à l'étranger assumée par des militaires helvétiques. En 1974, la Suisse a entamé des relations diplomatiques avec la Corée du Nord. Elle entretient depuis 2003 un dialogue politique régulier avec Pyongyang.

Entre 1997 et 1999, la Suisse a accueilli à Genève les entretiens quadripartites entre les deux Corées, la Chine et les Etats-Unis. Elle a également été l'hôte, toujours à Genève, de trois autres rencontres importantes entre les Etats-Unis et la Corée du Nord portant sur la normalisation de leurs relations bilatérales et les conditions d'une reprise des pourparlers à six concernant la dénucléarisation de la Corée du Nord.

En 1995, l'aide humanitaire a été activement mise en œuvre en Corée du Nord afin de soulager la population durement touchée par la famine. Les activités se sont ensuite orientées vers la coopération au développement, raison qui a amené la Suisse à ouvrir en 1997 un bureau de coordination à Pyongyang.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse