Relations bilatérales

Les relations entre la Suisse et l’Afrique du Sud sont aussi riches qu’intenses. Partenaire stratégique de la Suisse, l’Afrique du Sud figure également parmi ses principaux partenaires économiques sur le continent africain. Le développement économique, les sciences et la recherche sont les domaines d'action prioritaires de leur coopération.

Points clés des relations diplomatiques

En mars 2008, les deux Etats ont signé un protocole d’entente relatif à l’intensification de leurs relations, qui encourage la coopération dans plusieurs domaines: politique, économie, développement, promotion de la paix, éducation, sciences et culture. Organisée chaque année, une réunion de haut niveau leur permet depuis de discuter des priorités de la coopération bilatérale et multilatérale ainsi que de nouveaux projets.

S'agissant de la coopération multilatérale, la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), organisation économique régionale, est un élément clé des relations entre la Suisse et l’Afrique du Sud, particulièrement dans le cadre de la coopération au développement de la DDC en Afrique australe.

Communauté de développement de l’Afrique australe (en)

Banque de données des traités internationaux

Commerce et investissements

L’Afrique du Sud figure parmi les principaux partenaires économiques de la Suisse sur le continent africain. Le volume des échanges a atteint 1,8 milliard de francs environ en 2016.

La Suisse a surtout importé des métaux précieux (avant tout de l'aluminium et du platine) et l'Afrique du Sud, des produits pharmaceutiques, des machines, des instruments de précision et des montres. En 2016, la Suisse a occupé la neuvième place parmi les investisseurs étrangers en Afrique du Sud. Le nombre de touristes en provenance de la Suisse est en outre le plus élevé parmi tous les pays européens.

Plus d'une centaine d'entreprises suisses disposent de filiales ou de sites de production en Afrique du Sud, où elles offrent environ 50’000 emplois. L’ambassade de Suisse à Pretoria héberge un Swiss Business Hub, chargé de la promotion du commerce et des investissements.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE 

SwissCham Southern Africa (en)

Coopération en matière d'éducation, de recherche et d’innovation

En 2007, les deux pays ont conclu un accord sur la coopération scientifique et technologique. Dix ans plus tard, 61 projets de recherche conjoints ont bénéficié du soutien du Swiss-South Africa Joint Research Programme (SSAJRP) au cours de trois périodes de financement, qui ont respectivement commencé en 2008, en 2013 et en 2017. Ces projets couvraient les domaines suivants:

  • technologies propres et vertes (10 projets),

  • systèmes durables (6 projets),

  • maladies transmissibles (20 projets),

  • maladies non transmissibles (15 projets),

  • données massives, avec un accent sur l’astronomie (2 projets),

  • sciences sociales et humaines (8 projets). 

L’Afrique du Sud et la Suisse se sont engagées en 2010 dans un solide programme d’aide à la création d’entreprise intitulé Swiss-South Africa Business Development Programme (SSABDP). Le SSABDP réunit des entrepreneurs émergents de Suisse et d’Afrique du Sud afin de cultiver un esprit d’innovation et de créer des réseaux transcontinentaux d’entreprises.

Les chercheurs et étudiants d’Afrique du Sud peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse. Grâce à des accords d’échange de stagiaires, de jeunes professionnels ont la possibilité d’élargir leur expérience professionnelle et leurs connaissances des langues étrangères en Suisse.

Université de Bâle, programme de recherche conjoint Suisse-Afrique du Sud (en)

Université de Bâle, programme de recherche conjoint Suisse-Afrique du Sud, association université-entreprise pour la formation (en)

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers SEFRI

Jeunes professionnels, Secrétariat d'Etat aux migrations SEM

Coopération au développement économique

Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a désigné l’Afrique du Sud comme pays prioritaire en matière de développement économique. Il se concentre sur trois aspects:

  1. le développement d’une économique compétitive et inclusive
  2. le renforcement de l’Afrique du Sud en tant que centre régional pour les questions commerciales ou spécialisées dans des secteurs clés de l’économie
  3. l’efficacité énergétique et le changement climatique

Initiative pour la coopération entre la Suisse et l’Afrique du Sud (en)

Coopération au développement et aide humanitaire

Coopération et développement économiques, SECO

Les Suisses et les Suissesses en Afrique du Sud

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 9132  Suisses et Suissesses vivaient en Afrique du Sud, principalement dans les deux provinces les plus prospères, à savoir celles de Gauteng et du Cap-Occidental.

Echanges culturels

Des liens culturels étroits unissent la Suisse et l’Afrique australe, principalement dans les domaines de la musique et de la danse. Ces projets sont souvent financés par des partenaires privés. Pro Helvetia dispose ainsi d'une antenne en Afrique du Sud, transférée du Cap à Johannesburg en 2012.

Historique des relations bilatérales

Dès le XVIIIe siècle, des Suisses, principalement des agriculteurs, émigrent dans ce qui est alors la colonie du Cap. A la même époque, des représentants suisses de diverses missions (missions de Bâle et de Paris, mission vaudoise) érigent les premiers hôpitaux et écoles dans les régions rurales, notamment dans le Limpopo.

Le XIXe siècle voit arriver des commerçants, des artisans, des aubergistes et des ingénieurs suisses en Afrique du Sud. Dans les années 1950, ce pays est la destination la plus populaire parmi les émigrés suisses en Afrique. Au cours du XXe siècle, de nombreuses entreprises suisses ouvrent par ailleurs des succursales en Afrique du Sud.

Les sanctions internationales contre le régime d’apartheid, auxquelles la Suisse ne se rallie pas, poussent le Conseil fédéral à prendre des mesures pour éviter que la Suisse ne soit utilisée pour contourner les sanctions.

La DDC était présente en Afrique du Sud dès la phase finale du régime d’apartheid, au début des années 1990, et a œuvré pour une transition politique aussi pacifique que possible. La Suisse a ainsi apporté son soutien à la Commission de la vérité et de la réconciliation (Truth and Reconciliation Commission, TRC).

Commission de la vérité et de la réconciliation en Afrique du Sud (en)

Afrique du Sud, Dictionnaire historique de la Suisse