Stratégie

Sécurité alimentaire, santé, migration et protection, bonne gouvernance ainsi que consolidation de la paix et renforcement de l’État, y compris la transformation des conflits, sont au cœur de la stratégie d’ensemble de la Suisse pour la Grande Corne de l’Afrique 2013–2016. Cette stratégie est concrétisée par quatre stratégies spécifiques de coopération qui s’appuient sur les réalisations déjà obtenues par la Suisse dans la région et soulignent la volonté de la DDC d’œuvrer dans des contextes fragiles.

Selon la définition donnée par l'Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD), la Grande Corne de l’Afrique comprend huit pays (Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Ouganda).

Une région aussi vaste et complexe (environ 200 millions d’habitants pour 4,5 millions de km2, soit à peu près la surface de l’Europe de l’Ouest) ne peut être considérée comme une seule entité qu’au travers d’une approche politique d’ensemble. Afin de partager son savoir-faire et d’optimiser l’impact de son action par une concentration opérationnelle, la Suisse traite la Grande Corne de l’Afrique par quatre stratégies de coopération spécifiques relevant de plusieurs structures opérationnelles.

  • Corne de l’Afrique
    Couvrant par une approche pangouvernementale: l’Éthiopie, le Kenya et la Somalie. Djibouti fait l’objet d’un partenariat que la Suisse a mis en place en 2014 avec l’IGAD. L’Érythrée ne sera considérée que si des besoins humanitaires se font jour et si les conditions d’un engagement sont données, ce qui n’est actuellement pas le cas.
  • Soudan
  • Soudan du Sud

Afin d’assurer néanmoins une cohérence politique dans la région au sens large et à l’égard de l’IGAD, un mécanisme de coordination concernant la Grande Corne de l’Afrique a été établi entre tous les acteurs suisses.

Des informations détaillées se trouvent sur la page anglaise.