Programme de Valorisation du Potentiel Agro-Pastoral dans l’Est du Burkina Faso (VALPAPE) Phase 2


La région de l’Est du Burkina Faso, malgré un fort potentiel agropastoral, reste l’une des plus pauvres du pays. Le programme va soutenir des dynamiques de développement local par la valorisation durable des potentialités agropastorales pour la création d’emploi et la génération de revenu, en particulier pour les jeunes et les femmes. En réduisant leur vulnérabilité face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, la migration et l’extrémisme violent, le programme promeut la stabilité et soutient les intérêts de la Suisse.

Country/region Topic Period Budget
Burkina Faso
Agriculture & food security
Governance
Agricultural development
Agricultural policy
Decentralisation
01.01.2019 - 31.12.2022
CHF 9'850'000
Background La région de l’Est représente 17% du territoire national, avec une population estimée à 1,62 millions d’habitants dont 42.3% des actifs sont des jeunes. L’incidence de la pauvreté est de 50% contre une moyenne nationale de 40.1%. Le potentiel agropastoral de la région est plus favorable que la situation nationale (bas-fonds aménageables, terres arables, etc.) mais encore faiblement exploité. L’appui de la Suisse a permis des avancées dans la production et la transformation des produits agropastoraux de la région. Certains produits transformés comme le riz et le beurre de karité biologique sont très demandés respectivement sur le marché national et international. Toutefois, des défis majeurs (maitrise des procédés de transformation des produits agricoles, accès aux services financiers, etc.) demeurent pour la valorisation optimale du potentiel agropastoral. Ces défis sont exacerbés par les changements climatiques et l’orpaillage (pollution environnementale). La dégradation de la situation sécuritaire avec la multiplication des attaques des groupes armés risque de réduire les flux commerciaux freinant ainsi la dynamique de développement local et de valorisation des produits agro-sylvo-pastoraux. Cette situation expose les populations, en particulier les jeunes et les femmes à la pauvreté, au chômage, à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, à la migration et la tentation de rejoindre des groupes armés (bandits et terroristes).
Objectives Les producteurs et productrices agropastoraux ainsi que les femmes transformatrices agroalimentaires de la région de l’Est accroissent et sécurisent leurs revenus contribuant ainsi à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Target groups
  • 400’000 personnes dont 50% de femmes et 60% de jeunes de la région de l’Est
  • 610 entreprises agricoles de jeunes
  • 45 unités de transformation agro-alimentaires des produits agricoles
  • Les Organisations Socioprofessionnelles des filières agricoles
Medium-term outcomes
  • La production et la productivité sont accrues dans les filières agropastorales prioritaires
  • Les acteurs des filières agro-sylvo-pastorales accroissent leurs revenus
  • Les filières agro-sylvo-pastorales génèrent des emplois décents pour les jeunes
Results

Expected results:  

Les principaux outputs attendus sont :

  • 400'000 producteurs et productrices ont accès à l’information agro-météorologique afin d’adapter leur pratique agricole aux aléas climatiques,
  • 2’100 jeunes promoteurs renforcent leurs capacités techniques et entrepreneuriales et développent 610 entreprises agricoles rentables,
  • 2’500 ha de sites sont aménagés avec des mesures de sécurisation foncière au profit de producteurs dont au moins 30% de femmes,
  • Au moins 1'500 emplois décents créés par les jeunes entrepreneurs agricoles.


Results from previous phases:  

La 1ere phase du programme VALPAPE (2015-2018) a permis une amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle d’environ 200’000 personnes grâce au développement des filières agricoles (riz, maraichage, etc.) dans la région de l’Est. Les risques de mauvaises récoltes liés aux aléas climatiques ont été réduits grâce à la diffusion de l’Information Agro-météorologie (IAM) comme innovation d’aide à la décision des producteurs. Les unités (12) de transformation de produits agricoles soutenues ont accru leur chiffre d’affaires et revenus, passant de CHF 18'000 en 2015 à CHF 45'200 en 2018.

Le renforcement de la concertation locale a permis d’assurer la pérennité et la pertinence des investissements réalisés.

Les leçons apprises sont entre autres :

  • L’ingénierie sociale (mise en place du comité de gestion des infrastructures, formation du comité, etc.) autour des aménagements agropastoraux est un facteur de gestion durable des infrastructures et de prévention des conflits d’exploitation.
  • Plusieurs types d’usages des ouvrages (puits pastoraux) ont été notés. L’analyse des besoins réels des porteurs de projets sera d’avantage approfondie afin de cerner l’ensemble des enjeux avant tout investissement.
  • Le développement de marchés de produits biologiques favorise l’adoption des pratiques culturales durables.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
Private sector
  • Foreign private sector South/East


Coordination with other projects and actors
  • Programme d’appui à la décentralisation DEPAC 2, de la DDC
  • Programmes Education et formation professionnelle, de la DDC
  • Le FIDA, UNCDF, la France et le Danemark
Budget Current phase Swiss budget CHF   9'850'000 Swiss disbursement to date CHF   1'222'341
Project phases Phase 2 01.01.2019 - 31.12.2022   (Current phase) Phase 1 01.10.2013 - 31.12.2018   (Completed)