Valables le:
Publiés le: 05.10.2017

Conseils aux voyageurs - Russie

Situation générale

Des actes terroristes ont été perpétrés à plusieurs reprises au cours de ces dernières années sur le territoire de la Fédération de Russie (attentats et prises d'otages). La région du Nord-Caucase est celle qui a été la plus gravement touchée. Mais Moscou et Saint-Pétersbourg ont également été ciblées à plusieurs reprises. Entre autres, les attentats suivants d’une ampleur importante ont été perpétrés:

  • attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril 2017,
  • attentats à Grosny, la capitale de la république Tchétchène en octobre et décembre 2014,
  • attentats dans des bus publics ainsi qu’à la gare ferroviaire à Volgograd en octobre et à fin décembre 2013,
  • attentat à l'aéroport Domodedovo de Moscou le 24 janvier 2011,
  • attentat dans des stations de métro à Moscou en mars 2010.

En dépit du renforcement des mesures de sécurité, de nouveaux attentats ne peuvent pas être exclus. Les forces de sécurité russes font savoir qu'il existe un risque plus marqué d'attentats visant les infrastructures publiques et les grands rassemblements de personnes (le métro, les gares, les trains, les aéroports, etc.). Prenez également en considération la rubrique terrorisme et enlèvements.
Terrorisme et enlèvements

Des affrontements violents sont possibles lors de manifestations, en particulier à Moscou. Évitez les manifestations de tout genre et conformez-vous aux directives des forces de l’ordre (p. ex. accès / zones interdites).

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Régions frontalières avec l’Ukraine: Des restrictions de passage s’appliquent à plusieurs postes-frontières entre la Russie et l’Ukraine. Informez-vous directement auprès de ces postes-frontières ou contactez une ambassade russe ou ukrainienne. Le conflit dans les zones en crise de l’Ukraine de l’est peut aussi avoir un impact sur la sécurité dans les régions proches de la frontière. Les voyages dans les zones frontalières des régions en crise de l’Ukraine de l’est sont déconseillés.

Nord-Caucase:

Daghestan, Ingouchie, Ossétie du Nord et Tchétchénie: Dans ces régions, la sécurité personnelle des voyageurs étrangers ne peut être assurée ni par les autorités centrales de la Fédération de Russie, ni par les organismes locaux de sécurité. Les étrangers sont eux aussi exposés au danger d'enlèvements contre rançon, ainsi qu'au risque d'attentats terroristes ou de soulèvement de groupes militants. Par exemple, le 29 décembre 2015, un attentat commis près de la forteresse historique de Derbent a fait un mort et onze blessés.
Les déplacements sont déconseillés dans les républiques du Daghestan, d'Ingouchie, d'Ossétie du Nord et de Tchétchénie.

Les voyages dans les Républiques voisines de Kabardino-Balkarie (y compris l'Elbrus) et Karatchaevo-Tcherkessie sont à considérer comme risqués et ne devraient être entrepris qu'en cas de motif impératif et avec des dispositions renforcées en matière de sécurité. Les voyages touristiques sont déconseillés. Dans ces régions, les voyageurs étrangers sont autorisés à se déplacer uniquement sur les grands axes de communication, et à séjourner dans les grandes villes seulement. Les postes-frontières entre la Fédération de la Russie et ses voisins du Caucase sont parfois fermés. Informez-vous auprès des autorités russes sur les dispositions de passage de ces frontières.

Tout déplacement dans la région de Stavropol devrait être organisé et accompagné par une personne de confiance familière de l'endroit et rester aussi bref que possible.

Criminalité

Les vols à la tire et à l'arraché, ainsi que les vols de voitures, sont les délits les plus fréquents. Des attaques à main armée ou des agressions se produisent occasionnellement, aussi au centre-ville de Moscou. Les aéroports, les gares de chemin de fer et de métro, les passages piétonniers souterrains ou en sous-voies et les marchés ouverts, en particulier, sont des lieux de prédilection. Pour les usagers de la route, les lieux isolés sont parfois le théâtre d'actes de brigandage. Des agressions à caractère raciste ne sont pas impossible: ce risque est particulièrement élevé les jours de fêtes et anniversaires suivants: 23 février, 20 avril, 2 août et 4 novembre. L’homosexualité n’est pas tolérée de manière générale. Les personnes qui affichent en public leur homosexualité sont susceptibles d'être la cible d'agressions.

Il est recommandé d'observer notamment les mesures de précaution suivantes:

  • Lors de rassemblements de foule (p.ex. dans les marchés, les gares, etc.), faites preuve d'une prudence particulière.
  • Soyez particulièrement attentif à l'aspect sécuritaire lors du choix de votrehébergement et prenez en considération que trop d’économie peut affecter votre sécurité. 
  • Ne portez ni objets de valeur (montres, bijoux, etc.) ni grosses sommes d'argent sur vous. Laissez vos objets de valeur dans le coffre-fort de l'hôtel.
  • Méfiez-vous des groupes de mendiants (le plus souvent des femmes avec enfants). Ils se tiennent fréquemment à proximité des gares, carrefours et aux abords des hauts lieux touristiques.
  • Faites preuve de prudence en cas de rencontres de hasard dans les bars, les boîtes de nuit, etc. Il arrive que des personnes se voient offrir des boissons contenant de la drogue et se fassent dévaliser après les avoir ingérées.
  • Evitez de prendre un taxi avec des inconnus.
  • Ne changez de l'argent que dans les établissements financiers officiels (banques et bureaux de change). Lors de ces transactions, un passeport muni d'un visa doit être présenté. Le rouble étant la devise officielle, les biens et services doivent être payés dans cette monnaie même si parfois les prix sont affichés en d'autres monnaies étrangères.

Transports et infrastructures

La qualité des routes se détériore à mesure que l'on s'éloigne des villes. Les probabilités d’accidents sont relativement élevées du fait de la témérité au volant de nombreux usagers. Pour des raisons de sécurité, n'effectuez pas de déplacements interurbains la nuit (longues distances, réseau d'intervention d'urgence lacunaire, agressions ponctuelles). En cas d'accident, il faut toujours attendre sur place l'arrivée de la police. Les véhicules ne doivent pas être déplacés.

L’entretien des avions des compagnies aériennes régionales ne correspond pas toujours aux normes européennes et internationales. En 2011, plusieurs vieux avions se sont écrasés.

Dispositions légales particulières

L'alcool au volant est strictement interdit (taux maximum d'alcoolémie toléré: 0 pour mille!). Il est interdit de photographier des installations militaires et des bâtiments ou ouvrages publics (aéroports, ponts, etc.). Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont punies de lourdes peines d'emprisonnement. «Propagande en faveur des "relations sexuelles non traditionnelles"» est punissable. Sont notamment visées les relations entre personnes du même sexe vécu visiblement. La loi sur le blasphème interdit les propos que les croyants jugent insultants.

Les autorités russes considèrent les doubles nationaux russes-suisses comme des ressortissants exclusivement russes et n'autorisent pas dans tous les cas l'octroi de la protection consulaire par la Suisse.

Dans les entités à influence islamique, souvent les lois traditionnelles prédominent et, par conséquent, la possibilité d’appliquer les lois fédérales de la Russie est restreinte.

Les conditions de détention sont déplorables.

Risques naturels

En raison de l'étendue de son territoire, la Russie comprend des zones climatiques très diversifiées (climat polaire, continental, méditerranéen). Prenez en compte, en particulier en hiver, les conditions climatiques caractérisées par des températures très basses et tenez-vous au courant des prévisions météorologiques. Faites-vous accompagner, quelle que soit la saison, par un guide local lors de randonnées, de trekking ou lors de la pratique de sports à risque.

Le Nord-Caucase ainsi que certaines parties du sud de la Sibérie se trouvent dans une zone sismique. Si une secousse sismique devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse à Moscou.

Soins médicaux

Les soins médicaux ne sont pas assurés dans tous les cas. Les hôpitaux exigent en générale une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance). En cas de maladie ou de blessure grave, il peut s'avérer préférable de se faire rapatrier en Suisse.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Pour des informations sur l’appréciation de la situation sécuritaire en Crimée, voir:
Conseils aux voyageurs pour l’Ukraine

Pour le passage de la frontière (terrestre) entre la Russie et le Belarus, des dispositions particulières s'appliquent aux ressortissants de pays tiers. Des renseignements concernant les dispositions actuelles sont donnés par l'Ambassade de Russie et Belarus à Berne.

Lors de la demande de visa à l'Ambassade de Russie à Berne, il convient en outre de se renseigner en détail sur les conditions d'entrée et d'enregistrement en vigueur au moment du voyage: présentation obligatoire d’un visa de sortie et d’une attestation d'assurance maladie, enregistrement auprès de l'autorité locale compétente, restrictions à l'importation d'appareils électroniques comme par exemple un GPS (Global Positioning System), etc.
Les autorités russes vérifient scrupuleusement le respect de la durée du séjour. Un simple dépassement de quelques minutes du délai de sortie du territoire (p. ex. lors d’un vol de nuit) peut donner lieu à une amende, à de longues procédures administratives, à une comparution devant le juge de la détention et éventuellement à une peine de prison.
La déclaration de douane et tout spécialement la déclaration des devises méritent une attention particulière. La loi spécifie que toute personne non résidente ne peut pas quitter la Russie avec davantage de devises qu'elle n'en avait à son entrée. Par précaution, veillez personnellement à ce que vos déclarations soient visées et tamponnées par la douane, aussi bien à l'entrée qu'à la sortie, et conservez-les jusqu'à votre retour en Suisse. Pour que la déclaration puisse être tamponnée, veillez à emprunter les sorties signalées en rouge (biens à déclarer) dans les aéroports. Toute irrégularité, volontaire ou involontaire, sera sévèrement sanctionnée. Certains éléments indélicats des forces de l'ordre n'hésitent pas à utiliser cette lacune à leur propre avantage en rançonnant les voyageurs.

Il faut être en possession d’autorisations spéciales pour visiter certaines villes de Russie décrétées « villes fermées » (en russe : закрытые административно-территориальные образования, ЗАТО, zakrytye administrativno-territorialnye obrazovaniïa, ZATO). Ces documents doivent être réclamés avant le départ. Si vous envisagez de voyager hors des sentiers battus, renseignez-vous auprès de l’ambassade de Russie à Berne pour savoir s’il est possible de circuler dans les régions que vous souhaitez inscrire au programme de votre séjour. Toute infraction est passible d’emprisonnement, d’amende et d’expulsion du territoire russe.

Vous devez pouvoir vous identifier en tout temps. Si vous avez déposé votre passeport à l'hôtel ou à la police pour vous faire enregistrer, prenez une photocopie (également de la page contenant le visa) avec vous. A Moscou et à St Petersbourg, des tracasseries de la police (milice) ont été signalées (paiement de petites sommes d'argent lors de vérifications d'identité). Si un tel incident devait survenir, il est recommandé de relever le numéro matricule de l'agent de police figurant sur sa veste et le cas échéant dénoncer l’affaire à l’aide d’un avocat.

Adresses utiles

Numéro d’urgence de la police: 102 (depuis un téléphone mobile) / 02 (depuis un téléphone fixe)
Numéro d’urgence du service d'ambulance: 103 (depuis un téléphone mobile) / 03 (depuis un téléphone fixe)
Numéro d'urgence général: 112 (depuis un téléphone mobile)
Disposition douanières Russes: Federal Custom Service

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Représentations suisses en Russie
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.