Modernisation des points de passage frontaliers dans la voïvodie de Podlachie (Połowce)

Projet terminé

Il est important pour la Pologne et pour l’UE, mais aussi pour la sécurité de la Suisse, que la frontière orientale de l’espace Schengen soit efficace et pleinement opérationnelle. Dans le cadre de sa contribution à l’élargissement, la Suisse investit de ce fait dans des infrastructures modernes permettant d’assurer le bon déroulement des opérations de dédouanement aux points de passage frontaliers entre la Pologne et le Bélarus qui revêtent une importance stratégique. La Pologne représente l’une des frontière extérieure Schengen de l’UE les plus longues avec près de 1200 kilomètres.

Pays/région Thème Période Budget
Pologne
Accroître la sécurité publique
Sécurité des frontières
01.04.2012 - 30.11.2016
CHF 15'886'806

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

soutien de la Suisse et dotés des équipements nécessaires pour répondre aux normes Schengen. Dans le même temps, la Suisse veut intensifier les échanges d’expériences et de connaissances avec les autorités douanières polonaises. Ces deux points de passage ne satisfont actuellement ni aux normes de l’UE ni aux exigences de la législation polonaise. Les infrastructures sont obsolètes et doivent être rénovées. Faute d’installations et d’équipements modernes, le personnel travaille dans des conditions difficiles et ne peut s’acquitter qu’imparfaitement de sa mission, en particulier dans un contexte de forte croissance du trafic frontalier.

Les points de passage de Siemianówka et de Połowce

Les bâtiments, les rampes de chargement et les routes d’accès de la gare frontière de Siemianówka, d’importance stratégique, sont obsolètes et doivent être rénovées; il n’existe sur place aucun équipement pour le contrôle des denrées alimentaires et les examens vétérinaires à la frontière. Il en va de même pour le poste douanier de Polowce, qui n’est ouvert pour l’instant qu’aux ressortissants polonais et bélarusses et ne procède pas au dédouanement de marchandises internationales. La mise en place d’un dispositif opérationnel de dédouanement et de contrôle à la frontière à Polowce permet de décongestionner les autres points de passage de la région. En effet, les longs temps d’attente poussent de plus en plus d’entreprises de transport à choisir d’autres postes-frontières, au prix de grands détours, ce qui a pour effet indésirable d’accroître le trafic dans les villages traversés.

But: sécuriser la frontière extérieure Schengen et promouvoir l’économie régionale

L’efficacité des opérations de dédouanement et de contrôle à la frontière à Siemianówka et à Połowce doit en outre permettre de lutter contre la traite d’êtres humains et le trafic de marchandises. La Pologne espère pour sa part que la mise aux normes des deux points de passage aura pour effet de stimuler l’économie régionale et de créer des emplois dans cette province structurellement faible, ainsi que de favoriser les échanges culturels avec le Bélarus grâce à l’accroissement du « petit trafic frontalier ».

Investissements spécifiques dans les infrastructures et expertise suisse pour la Podlachie

A Polowce, la contribution de la Suisse permet de construire des équipements destinés au dédouanement des poids lourds et au contrôle des personnes, ainsi que de recouvrir le poste-frontière et de doter les bureaux administratifs et les locaux d’exploitation d’équipements modernes. A la gare frontière de Siemianówka, il est procédé à la construction de bureaux administratifs et de locaux d’exploitation, ainsi que d’un local d’entreposage pour les marchandises saisies, d’équipements pour le contrôle des denrées alimentaires et les examens vétérinaires à la frontière ainsi que de barrières extérieures et d’un système de surveillance électronique.


Outre les investissements infrastructurels, la Suisse soutient également d’autres activités dans la voïvodie de Podlachie dans le domaine du contrôle aux frontières et du dédouanement. L’accent est mis sur le transfert de connaissances et le partage d’expériences.