Relations bilatérales Suisse–Zimbabwe

Les relations entre la Suisse et le Zimbabwe se sont renforcées ces dernières années. Peu après l'indépendance du Zimbabwe en 1980, la Suisse a ouvert une représentation diplomatique dans le pays, et a entrepris dès 2008 des activités d'aide humanitaire et de coopération au développement. À l'avenir, la mise en œuvre de réformes économiques et de principes démocratiques pourrait ouvrir la voie à un renforcement des relations propice au développement socio-économique, au commerce et aux investissements.

Points clés des relations diplomatiques

En 2017, la Suisse et le Zimbabwe ont signé un accord de coopération internationale en matière d'aide humanitaire et de coopération technique et financière. Cet accord prévoit une coopération renforcée entre la Suisse et le Zimbabwe pour la réalisation de projets d'aide humanitaire et d’assistance technique et financière qui contribuent à la réduction durable de la pauvreté, au développement démocratique, à la promotion de la paix ainsi qu’au respect des droits de l'homme et de l'état de droit.

Depuis 2015, la Suisse soutient la volonté du Zimbabwe de régler ses arriérés de dettes et de normaliser ses relations avec les institutions financières internationales, afin de relancer l'économie et d'augmenter l'investissement dans les secteurs sociaux.

Dans le sillage des événements politiques et économiques du début des années 2000 au Zimbabwe, qui ont conduit à des violations graves des droits de l’homme et de l’État de droit, le Conseil fédéral a défini en 2002 des sanctions ciblées à l'encontre du gouvernement zimbabwéen. Suite à la mise en place du gouvernement d'unité nationale et à l'adoption d'une nouvelle Constitution démocratique, les restrictions économiques et de voyage ont été restreintes depuis 2013 à l'ancien président, Robert Mugabe, à son épouse et à l'entreprise publique de défense.

Banque de données des traités internationaux

Sanctions prises à l'encontre du Zimbabwe

Coopération économique

L’économie du Zimbabwe a connu une faible croissance ces dernières années. Cependant, les ressources naturelles du pays (agriculture, exploitation minière, tourisme), ses institutions fortes et sa population instruite représentent un potentiel économique considérable.

Plusieurs entreprises suisses sont présentes depuis longtemps dans le pays, produisent des biens et créent des emplois. Depuis 2001, la Suisse et le Zimbabwe sont liés par un accord bilatéral de protection des investissements (API). Malgré cet accord, des agriculteurs suisses qui ont été dépossédés de leurs terres et de leurs investissements dans le cadre du programme de réforme agraire accélérée du début des années 2000 n'ont pas encore été indemnisés. 

Soutien commercial Switzerland Global Enterprise SGE

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

Depuis 2015, la Suisse travaille avec le gouvernement, le Parlement, la société civile, les églises et le secteur privé du Zimbabwe pour promouvoir la paix et la démocratie. La Suisse soutient les efforts du pays en matière d’adaptation de ses lois à la Constitution, de traitement du passé, de développement des capacités de négociation, de médiation et de dialogue inclusif entre les différents acteurs. À l'approche des élections présidentielles de 2018, la Suisse soutient les initiatives de la Commission électorale du Zimbabwe et des partis politiques visant à renforcer les mécanismes de règlement pacifique des différends électoraux et de prévention de la violence liée aux élections.

Coopération au développement et aide humanitaire

En 2008, la Suisse a lancé des opérations humanitaires au Zimbabwe pour faire face à une vaste épidémie de choléra en apportant une aide d'urgence et un soutien logistique au gouvernement.

Le Zimbabwe fait désormais partie du programme régional de la DDC pour l'Afrique australe. Dans le cadre de la stratégie 2018-2022, le programme régional se concentre sur les programmes de développement pour la prévention du VIH/sida chez les jeunes et pour la promotion de la sécurité alimentaire.

Dans le domaine du VIH/sida, la Suisse s'efforce de contribuer à développer les compétences des jeunes Zimbabwéens en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs et de faire en sorte qu’ils bénéficient de services de protection. La Suisse soutient également les efforts visant à garantir que les jeunes vulnérables vivant avec le VIH suivent un traitement antiviral suppressif. Les principaux partenaires sont notamment la Newlands Clinic de la Ruedi Lüthy Foundation, ainsi que les agences des Nations Unies et les organisations non gouvernementales régionales. 

Dans le domaine de la sécurité alimentaire, la Suisse met l'accent sur le renforcement de la résilience des ménages de petits exploitants. L'approche de la Suisse porte sur l'amélioration de l’accès aux semences, de la productivité et de l'accès au marché pour les petits exploitants agricoles, la promotion des instruments de réduction des risques de catastrophe et l'emploi des jeunes dans le secteur agricole. 

La coopération suisse en Afrique australe (en)

Les Suissesses et les Suisses au Zimbabwe

Fin 2016, 240 citoyens suisses vivaient au Zimbabwe.

Historique des relations bilatérales

Après avoir reconnu l'indépendance du Zimbabwe le 17 avril 1980, la Suisse a ouvert un consulat à Harare, qui est devenu une ambassade en 1981. En 2008, la coopération suisse a démarré ses activités, d'abord consacrées à l'aide humanitaire, puis à la coopération au développement. Le bureau régional de la coopération suisse a été transféré de Pretoria à Harare en 2016.

Un aspect important des relations entre la Suisse et le Zimbabwe est le rôle des missionnaires chrétiens suisses présents dans le pays depuis le début des années 1900, principalement dans la province de Masvingo. La plus grande mission suisse est Driefontein, fondée en 1906. Elle est principalement connue pour son école primaire, construite en 1934, dans laquelle plusieurs personnalités Zimbabwéennes renommées ont été scolarisées. Driefontein a également adopté l'approche suisse en matière de formation professionnelle et a mis en place une école technique.

Zimbabwe, Dictionnaire historique de la Suisse