Valables le:
Publiés le: 30.06.2016

Conseils aux voyageurs – Guinée

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

En Guinée, les tensions politiques peuvent engendrer des risques sécuritaires. Une détérioration rapide de la situation sécuritaire est possible à tout moment. À Conakry, ainsi qu’à l’intérieur du pays, des débordements lors de manifestations provoquent souvent des heurts violents entre des groupes ethniques ou politiques ou avec les forces de sécurité. Ces heurts se soldent régulièrement par de nombreux morts ou blessés.

Certains indices laissent penser que des groupes terroristes venant du Mali tentent d’étendre leur action dans les pays limitrophes. Depuis l’intervention militaire au Mali en date du 11 janvier 2013, la situation sécuritaire s’est aggravée dans toute la région du Sahel.  
La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Suivez l'évolution de la situation sécuritaire actuelle avant et pendant le voyage dans les médias et par le biais de votre personne de contact.

Conformez-vous aux directives des autorités locales. Faites preuve de prudence et tenez à l'écart des rassemblements de foule et des manifestations de tout genre.

Le taux de criminalité est élevé.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Zones frontalières avec Côte d'Ivoire, Liberia et Sierra Leone: Dans ces régions frontalières, des tensions locales peuvent se produire à tout moment. Faites preuve d’une vigilance accrue.

Zone frontalière avec le Mali: Depuis l’intervention militaire au Mali en date du 11 janvier 2013, la situation sécuritaire s’est aggravée dans toute la région du Sahel et dans les régions frontalières entre la Guinée et le Mali. Il est déconseillé de se rendre dans cette zone frontalière pour des voyages touristiques ou autres qui ne présentent pas un caractère d'urgence.

Guinée forestière: Malgré un apaisement apparent, des affrontements violents sont possibles. Faites preuve d’une vigilance accrue.

Criminalité

Les vols et les attaques à main armée sont fréquents. Il est notamment recommandé de prendre les précautions suivantes:

  • Voyagez à l'intérieur du pays uniquement de jour et en convoi de plusieurs véhicules.
  • Gardez les vitres de votre véhicule fermées et les portières verrouillées.
  • Les femmes ne devraient jamais voyager seules.
  • Évitez les quartiers peu fréquentés dans les villes. Ne sortez pas la nuit si possible.
  • Ne portez pas sur vous d'objets de valeurs (montre, bijoux, etc.) ou de grosses sommes d'argent.

 

Transports et infrastructures

Il arrive que les passages de frontières soient temporairement fermés sans préavis, par ex. afin d’endiguer la propagation de maladies. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

L'état des routes non asphaltées est déplorable. Pendant la saison des pluies (de mai à octobre), les routes et les ponts peuvent être impraticables. Des animaux domestiques errants et le comportement imprévisible de nombreux conducteurs augmentent les risques d'accident. Il est déconseillé de circuler de nuit sur les routes.
En cas d'accident de la route ayant fait des blessés, des mesures de représailles de la population sont à craindre. Il est de ce fait recommandé de ne pas s'arrêter, dans la mesure du possible, et de gagner le poste de police le plus proche.

Dispositions légales particulières

Les actes à caractère homosexuel sont punissables. Il est interdit de photographier des installations militaires, des bâtiments officiels, des postes de police et autres édifices publics (aéroports, ponts, etc.). Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont punies de peines d'emprisonnement allant de cinq à dix ans; elles sont même passibles en théorie de la peine de mort. Les conditions de détention sont extrêmement dures: soins médicaux insuffisants, etc.

Soins médicaux

Les soins médicaux de base ne sont pas assurés. Les hôpitaux exigent une avance de paiement (argent liquide) avant de traiter les patients. Il peut être utile d'avoir son propre matériel de pansements et des seringues à usage unique. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner à l'étranger (Europe).
Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. 
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

La police et l'armée effectuent des contrôles de sécurité à de nombreux barrages routiers; assurez-vous de pouvoir à tout moment justifier de votre identité

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police à Conakry: 1717

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Abidjan, Côte d'Ivoire
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police à Conakry: 1717

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Abidjan, Côte d'Ivoire
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.