Focus Piraterie maritime

La piraterie maritime est un phénomène répandu dans différentes régions du monde. Les attaques armées accompagnées de menaces, voire de violences, peuvent avoir lieu en pleine mer, dans les eaux côtières ou dans les ports. Elles sont dirigées contre les bateaux de pêche, les navires marchands, les bateaux de croisière et les yachts. Le risque est particulièrement élevé dans les deux régions suivantes:

Golfe de Guinée: le nombre d’attaques armées enregistrées dans le Golfe de Guinée, et tout particulièrement au large des côtes du Nigeria, a encore augmenté en 2013. Dans nombre de cas, les pirates prennent le contrôle de navires marchands pendant plusieurs jours et procèdent à leur pillage. Des membres d’équipage ont été parfois gravement blessés et une personne a même été tuée. Quant aux demandes de rançon, elles sont également en augmentation. Il arrive que des membres d’équipage soient pris en otage pendant de longues périodes et subissent de mauvais traitements.

Golfe d'Aden et partie occidentale de l'Océan Indien: les pirates somaliens ont étendu leurs opérations à l’ensemble du Golfe d'Aden et à la partie occidentale de l'Océan Indien. Les pirates s’emparent des bateaux et exigent ensuite des rançons de plusieurs millions. Au cours des dernières années, de nombreux bateaux ont ainsi été saisis et leur équipage kidnappé. Les bateaux de pêche, les navires marchands et les bâtiments de croisière constituent autant de proies potentielles. L’adoption de diverses mesures préventives a permis de réduire considérablement le nombre de navires marchands saisis en 2012 et 2013. Le kidnapping n’en reste pas moins un objectif pour les pirates, dont les méthodes deviennent de plus en plus brutales. Les yachts continuent d’être une cible de choix, car ils peuvent moins bien se protéger.

Il est déconseillé de voyager en yacht dans les zones suivantes: le Golfe d'Aden, les zones maritimes au large de la Somalie et toute la moitié occidentale de l'Océan Indien, au nord du 15e parallèle sud et en dehors des eaux territoriales (12 miles marins).

Les organisations suivantes donnent des informations au sujet des attaques et des régions dangereuses dans le monde et autour la Corne de l'Afrique:
International Maritime Bureau
International Maritime Organization
Maritime Security Centre Horn of Africa

Si vous prévoyez un voyage en bateau, quel qu’il soit, consultez les sites Internet susmentionnés, et prenez les mesures de précaution qui y sont recommandées.
 

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.