Relations bilatérales Suisse–Arménie

La Suisse fournit un soutien à l’Arménie dans le domaine de la coopération technique et s’efforce de contribuer à la résolution des conflits régionaux dans le Caucase du Sud.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse a joué un rôle de médiateur dans les négociations que mènent l’Arménie et la Turquie pour normaliser leurs relations bilatérales. Cette médiation, qui a débouché sur la signature des protocoles de Zurich le 10 octobre 2009, a contribué à resserrer les liens entre la Suisse et l’Arménie, et ce même si les protocoles en question n’ont jamais été ratifiés, ni par la Turquie ni par l’Arménie.

L’Arménie et la Suisse ont conclu des accords bilatéraux dans de nombreux domaines. Un accord visant à faciliter la délivrance de visas est entré en vigueur en 2016.

Banque de données des traités internationaux

Gouvernement arménien

Coopération économique

Les relations économiques entre la Suisse et l’Arménie s’intensifient. La Suisse se place au troisième rang pour ses importations de produits arméniens (derrière la Russie et la Bulgarie) et au quatrième pour ses exportations à destination de l’Arménie (derrière la Russie, la Géorgie et les Émirats arabes unis). La Suisse exporte principalement des produits pharmaceutiques et des machines et importe des produits de l’horlogerie et des textiles. Les métaux précieux occupent également une place importante dans les échanges commerciaux entre les deux pays.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise

Promotion de la paix et sécurité humaine

Le mandat de médiation de la Suisse dans les négociations entre l’Arménie et la Turquie a pris formellement fin avec la signature des protocoles de Zurich, le 10 octobre 2009. Bien que ces protocoles n’aient jamais été ratifiés, la Suisse continue d’œuvrer au rapprochement des deux pays.

Dans le cadre de sa stratégie de coopération 2017-2020 pour le Caucase du Sud, elle s’efforce de favoriser l’adoption de solutions pacifiques aux conflits régionaux.

Coopération au développement

Les grands axes des programmes menés dans le cadre de la stratégie de coopération 2017-2020 de la Suisse pour le Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) sont la promotion de la paix, la démocratie, l’état de droit et les droits de l’homme. Le budget alloué à la mise en œuvre de cette stratégie dans les trois pays s’élève au total à 75 millions de francs.

Coopération au développement

Stratégie de coopération Caucase du Sud (PDF, Nombre de pages 44, 1.6 MB, Anglais)

Échanges culturels

Les relations culturelles entre les deux pays se sont nettement intensifiées au cours des dernières années. Entre 2013 et 2018, l’Ambassade de Suisse a organisé 60 événements dans le cadre des échanges culturels avec l’Arménie. Elle s’associe notamment aux festivités organisées à l’occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie, de la semaine de la langue italienne et de la journée de la langue allemande.

Les Suissesses et les Suisses en Arménie

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 33 ressortissants suisses vivaient en Arménie fin 2017.

Historique des relations bilatérales

Dès 1988, après le terrible séisme, la Suisse a fourni une aide humanitaire à l’Arménie, rattachée à l’époque à l’Union soviétique.

La Suisse a reconnu l’indépendance de l’Arménie le 23 décembre 1991. Les deux pays entretiennent des relations diplomatiques depuis le 30 avril 1992. Le premier ambassadeur d’Arménie a été accrédité en Suisse en 2002.

En 2011, la Suisse a ouvert une ambassade à Erevan. Jusqu’à cette date, l’ambassadeur de Suisse à Tbilissi était co-accrédité en Arménie.

La présence de citoyens suisses sur le territoire arménien reste très limitée. En revanche, la diaspora arménienne est relativement nombreuse en Suisse: entre 4000 et 6000 personnes d’origine arménienne y vivent.

Arménie, Dictionnaire historique de la Suisse