Stratégie de politique étrangère 2016-2019

Les axes stratégiques de la politique étrangère © DFAE

 

Au début de chaque législature, le DFAE soumet au Conseil fédéral une stratégie de politique étrangère qui définit les grands axes et les priorités de la politique étrangère pour les quatre années à venir. Ces axes stratégiques ne sont pas des concepts isolés : ils s’entrecroisent et sont étroitement corrélés.

La stratégie de politique étrangère 2016-2019 permet au Conseil fédéral de poursuivre la politique étrangère mise en œuvre jusqu’ici et de réagir avec flexibilité aux changements qui surviennent dans le monde.

Les axes stratégiques de la politique étrangère 2016-2019 sont les suivants:

  • Relations avec l’Union européenne et avec les Etats de l’UE/AELE
    La Suisse entretient avec l’UE des relations de partenariat contractuelles susceptibles d’évoluer grâce à la consolidation et au renouvellement de la voie bilatérale; elle s’attache également à développer d’étroites relations avec les pays membres de l’UE/AELE, en soignant particulièrement ses relations avec les pays voisins.
  • Relations avec des partenaires mondiaux
    La Suisse approfondit ses relations avec des partenaires mondiaux afin de préserver ses intérêts et de résoudre des problèmes concrets. Elle tiendra ainsi compte des basculements géopolitiques.
  • Paix et sécurité
    La Suisse renforce son engagement en faveur de la paix et de la sécurité et fournit des impulsions décisives pour favoriser un ordre international viable et juste. Elle participera tant à la gestion des crises et des conflits qu’à l’élaboration de réponses communes aux défis mondiaux et renforcera la Genève internationale.
  • Développement durable et prospérité
    La Suisse œuvre pour un monde sans pauvreté et pour un développement durable; elle participe à l’instauration d’un environnement international propice à la prospérité. Désormais, les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 feront partie intégrante de la politique étrangère suisse.