WEF Sustainable Development Impact Summit 2019: Closing Plenary Session: “Mobilizing Action for Inclusive Societies”

24.09.2019

New York, 24.09.2019 - Discours du Conseiller fédéral Ignazio Cassis lors de la 74e Assemblée générale des Nations Unies - Seul le texte prononcé fait foi

Orateur: Chef du Département, Ignazio Cassis

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis parle au sommet WEF sur l’impact du développement durable.
Le conseiller fédéral Ignazio Cassis parle au sommet WEF sur l’impact du développement durable. © DFAE

Les discussions qui se sont déroulées ces deux derniers jours lors du Sustainable Development Impact Summit ont mis en évidence la nécessité de rechercher des solutions communes innovantes pour mettre en œuvre l’Agenda 2030.

Une nouvelle fois, le Forum économique mondial a fait la démonstration de son exceptionnelle capacité de mobilisation pour favoriser la coopération public-privé et orienter les acteurs de tous les secteurs vers un objectif commun.

Mobiliser le secteur privé

L’engagement du secteur privé est essentiel pour progresser sur la voie de l’Agenda 2030. Les entreprises sont le principal moteur d’une croissance économique inclusive et de la création d’emplois décents. Elles produisent les nouvelles technologies dont nous aurons besoin pour relever les défis mondiaux.

La Suisse est fière d’avoir contribué à ce dialogue et confirme sa volonté de travailler encore plus étroitement avec le Forum économique mondial sur le financement de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Il nous semble important d’impliquer davantage le secteur privé et d’utiliser le financement durable comme un catalyseur. La Suisse est l’une des principales places financières à l’échelle mondiale et un pôle d’excellence dans les domaines de l’innovation et de la durabilité. Nous souhaitons développer cette position en définissant de nouvelles tendances et en allant de l’avant. La finance durable s’impose peu à peu en Suisse.

Pour être efficaces, les mesures doivent toutefois se révéler durables à la fois sur les plans écologique, économique et social. Les conséquences de nos actions, incarnées dans le changement climatique et le déclin de la biodiversité, constituent des défis majeurs que nous devons relever de manière déterminée.

Lutte contre le changement climatique

Dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat, la Suisse s’est engagée à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Dans le contexte du Sommet Action Climat, la Suisse a annoncé l’objectif ambitieux de réduire à zéro ses émissions nettes de carbone d’ici à 2050. Cet objectif est conforme aux conclusions du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat sur le réchauffement planétaire de 1,5 C.

En outre, la lutte contre le changement climatique a été définie comme une priorité stratégique de la coopération internationale de la Suisse pour la période de 2021 à 2024. Nous développerons la mise à disposition d’expertises, de solutions techniques et de ressources financières pour la protection du climat dans le cadre de nos projets de développement international et par des mécanismes de financement internationaux.

Les entreprises privées ont également un rôle prépondérant à jouer pour atténuer les effets du changement climatique en limitant les émissions de carbone et en mettant en place des mesures efficaces d’adaptation au changement climatique. Ce dernier aura un impact sur les entreprises et l’industrie dans le monde entier. En fait, le rapport 2019 du WEF sur les risques mondiaux évoque, parmi les cinq principales menaces, les phénomènes météorologiques extrêmes, l’incapacité à mettre en œuvre des mesures pour atténuer le changement climatique et s’adapter à ses effets, ainsi que les catastrophes naturelles. Il montre que les décideurs des secteurs public et privé sont toujours plus conscients des conséquences de l’inaction en matière de climat. Et il en va de même pour la Suisse : nous avons conscience que le changement climatique menace la sécurité humaine. En investissant dans l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à ces changements, nous investissons en fin de compte dans notre propre sécurité.

Nouvelles technologies et partenariat

De nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles technologies sont nécessaires, notamment en matière d’adaptation aux changements climatiques. En Suisse comme dans les pays partenaires, nous souhaitons, en tant que gouvernement, nous engager et collaborer avec des acteurs du secteur privé, qu’il soit question de petites entreprises en phase de démarrage ou de multinationales, afin de favoriser un changement de paradigme mondial en faveur du développement durable, ce qui signifie une économie à faible intensité de carbone.

La Suisse a été et reste l’un des pays les plus innovants au monde. Notre politique publique vise à favoriser le développement durable en veillant à ce que l’éducation, la recherche et l’innovation soient au service des intérêts sociaux, économiques et environnementaux. Les approches innovantes sont essentielles lorsqu’il s’agit d’anticiper et de trouver des solutions viables aux défis futurs. Steve Jobs dirait : « Il ne s’agit pas d’avoir foi dans les technologies. Il s’agit d’avoir foi dans les êtres humains. »

Atteindre les objectifs internationaux et nationaux en ne comptant que sur l’innovation financée par des fonds publics ne suffira pas, nous le savons tous. Mobiliser l’action en faveur de sociétés inclusives exige d’inclure tous les membres d’une société.

Pour ne laisser personne de côté, il faut répondre aux besoins spécifiques des personnes en situation de vulnérabilité, mais aussi leur donner les moyens d’agir et leur permettre de participer aux décisions qui ont une influence sur leur vie. La responsabilité individuelle et la liberté sont les forces qui nous animent.

La réalisation des Objectifs de développement durable et la mise en œuvre de l’impératif consistant à ne laisser personne de côté contribuent à la paix et à la stabilité dans le monde, ainsi qu’à la sécurité et à la prospérité de mon pays. Comme le souligne la Constitution suisse, « la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres ».

Enfin, je voudrais saluer les efforts constants déployés par le WEF pour mobiliser les dirigeants politiques, les chefs d’entreprise et les autres personnes influentes en vue de façonner un monde durable fondé sur des sociétés inclusives. La réunion de dirigeants et d’experts du monde entier et l’échange d’opinions et d’idées sur le développement durable contribuent de manière significative à identifier des solutions et favorisent une mise en œuvre efficace.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères