Début de la page

Communiqué de presse, 19.03.2021

Le Conseil fédéral a approuvé sa première stratégie publique pour la Chine lors de sa séance du 19 mars 2021. Celle-ci définit les objectifs et les mesures prévues dans le cadre de la politique chinoise de la Suisse pour les années 2021-2024. Le Conseil fédéral reconnaît l’importance de la République populaire et entend renforcer, au moyen de cette stratégie, la cohérence des activités de la Suisse avec cet État.

La Chine a connu ces dernières années un développement fulgurant et a acquis la stature d’une véritable puissance politique et économique internationale. La République populaire est le troisième partenaire commercial de la Suisse. Les relations entre les deux États, régies par un accord de libre-échange, un partenariat stratégique innovant et de nombreux forums de dialogue, sont toutefois marquées par de profondes divergences de valeurs. Il est donc essentiel que la Suisse adopte une politique cohérente vis-à-vis de la Chine.

La stratégie Chine du Conseil fédéral reflète les mutations géopolitiques actuelles. L’augmentation de la concurrence entre les grandes puissances et, en particulier, la polarisation sino-américaine, ne sont pas dans l’intérêt de la Suisse. La politique extérieure suisse continuera à s’articuler autour des grands axes suivants: promouvoir les règles et les normes internationales, favoriser le bon fonctionnement des organisations multilatérales et prévenir les scissions au sein de l’économie mondiale.

Les principes de la collaboration
Fruit d’un processus impliquant tous les départements, la Stratégie Chine 2021-2024 donne un cadre aux liens éclectiques qui unissent la Suisse et la République populaire. Elle se fonde sur les intérêts et les valeurs de la politique étrangère suisse. Convaincu que le meilleur moyen de préserver ces intérêts et ces valeurs passe par un dialogue constructif et critique et par des relations diversifiées avec la Chine, le Conseil fédéral fonde sa politique sur trois principes:

• la poursuite d’une politique indépendante. Le Conseil fédéral considère la Chine comme un pays prioritaire pour sa politique étrangère et renforce les compétences nécessaires. Il vise une coopération dans tous les domaines où des intérêts suisses sont en jeu et défend avec assurance les valeurs fondamentales de la Suisse, telles qu’elles sont inscrites dans la Constitution;
• l’intégration de la Chine dans l’ordre international libéral et la gestion des défis mondiaux. Dans les domaines porteurs de valeur ajoutée, la Suisse vise une coordination renforcée avec des partenaires partageant ses vues;
• le choix d’une approche équilibrée, cohérente et coordonnée vis-à-vis de la Chine. À cet égard, le Conseil fédéral encourage les échanges avec le Parlement, les cantons, les milieux scientifiques, le secteur privé et la société civile.

Priorités thématiques
Sur le plan thématique, la stratégie du Conseil fédéral à l’égard de la Chine s’articule aussi autour des priorités de la stratégie de politique extérieure 2020-2023.
Dans le domaine de la paix et de la sécurité, l’accent est mis sur la sécurité mondiale et régionale, la sécurité intérieure de la Suisse, le multilatéralisme et les droits de l’homme. Dans ses entretiens avec la Chine, la Suisse exprime clairement sa volonté que les relations entre les deux États soient fondées sur le respect des droits fondamentaux individuels. La question des droits de l’homme doit être évoquée systématiquement dans tous les échanges bilatéraux et multilatéraux avec la Chine. La Suisse est prête à poursuivre le dialogue sur les droits de l’homme avec la Chine pour la période 2021-2024.

La priorité thématique Prospérité porte sur des sujets tels que le commerce, les investissements, la promotion des exportations, l’éducation, la recherche et l’innovation, ainsi que le tourisme. Le Conseil fédéral poursuit l’objectif d’un accès non discriminatoire et mutuellement avantageux aux marchés des biens, des services et des investissements. Cela passe également par la protection et le respect des droits de propriété intellectuelle en Chine. Le Conseil fédéral souhaite moderniser l’accord bilatéral de libre-échange. La stratégie propose une analyse approfondie de l’importance pour la Suisse de l’accord sur les investissements conclus entre la Chine et l’UE.

Dans le domaine du développement durable, l’Agenda 2030 des Nations Unies constitue un cadre de référence important pour la coopération avec la Chine. En ce qui concerne les projets d’infrastructure chinois, la Suisse se concentre donc sur les aspects touchant au climat et à l’environnement, à la santé, à un secteur financier durable, aux partenariats et à la coopération au développement.

La priorité thématique Numérisation accorde une grande importance à la coopération avec la Chine, mais elle révèle aussi les difficultés dues aux divergences de valeurs et de systèmes. La Suisse contribue à la mise en place d’un espace numérique unique respectueux des principes du droit international. En matière de numérisation, la Genève internationale est appelée à jouer un rôle de premier plan.

Échange d’informations et coordination
Un comité de coordination interdépartemental sera créé pour renforcer la cohérence et faciliter l’échange d’informations et d’expériences entre les services fédéraux amenés à traiter avec la Chine. Le Conseil fédéral se félicite également des échanges avec et entre les différents acteurs extérieurs à l’administration fédérale, qui jouent un rôle important dans les relations avec la Chine. Cette approche impliquant tous les acteurs nationaux (Whole-of-Switzerland) associe les cantons et les communes, les entreprises et les organisations non gouvernementales, ainsi que les universités et instituts de formation et de recherche.

Le Conseil fédéral informe maintenant les commissions de politique extérieure de l’Assemblée fédérale.


Informations complémentaires

Une approche équilibrée, cohérente et coordonnée à l’égard de la Chine


Stratégie Chine 2021-2024(pdf, 4725kb)


Contact

Pour plus d'informations:
Communication DFAE
Tél. +41 58 462 31 53
kommunikation@eda.admin.ch


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53