Début de la page

Communiqué de presse, 27.11.2017

Lors de l'assemblée plénière de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (International Holocaust Remembrance Alliance, IHRA) à Berne, la présidence suisse de l'IHRA a présenté une application web sur le thème de l'Holocauste ainsi qu’un ouvrage sur Carl Lutz. Aux côtés de plusieurs employés de la légation suisse à Budapest, ce diplomate avait aidé à sauver des dizaines de milliers de Juifs entre 1944 et 1945. En soutenant ces projets, la Suisse fait siens les objectifs de l'IHRA, à savoir promouvoir l’éducation et la recherche sur l'Holocauste et cultiver le souvenir des victimes.

Agnes Hirschi, belle-fille de Carl Lutz, présente le livre «Under Swiss Protection» qui retrace l'action de Carl Lutz.
Agnes Hirschi, belle-fille de Carl Lutz, présente le livre «Under Swiss Protection» qui retrace l'action de Carl Lutz. © DFAE

Carl Lutz (1895-1975), vice-consul à la légation suisse à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale et représentant des intérêts britanniques en Hongrie, s’est mobilisé en 1944 et 1945 avec son équipe et des organisations juives pour venir en aide aux Juifs d’origine hongroise. Il a contribué à sauver des dizaines de milliers de Juifs en leur délivrant des passeports et des lettres de protection.

Une nouvelle publication s'attache à reconstituer son action, pour la première fois sur la base de témoignages de survivants. À l'occasion de la réunion plénière de l'IHRA au Kursaal de Berne, la présidence suisse de l'IHRA a présenté cet ouvrage lors d'une manifestation organisée conjointement avec la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI). Publié sous le titre «Under Swiss Protection», le livre qui retrace l’action de Carl Lutz est né d’une collaboration entre la fille adoptive de Carl Lutz, Agnes Hirschi, et Charlotte Schallié, historienne et professeure au Canada, qui ont notamment mené des entretiens avec des survivants aux États-Unis, au Canada, en Hongrie, en Israël, en Grande-Bretagne et en Suisse.

«Dans notre lutte pour un monde meilleur, il est essentiel de ne pas oublier les événements du passé, ni leurs victimes» a relevé Benno Bättig, le président en exercice de l’IHRA. L’ancien secrétaire général du Département fédéral des affaires étrangères DFAE a annoncé que le département avait décidé de rebaptiser l’une des principales salles de réunion du DFAE «Salle Carl Lutz» et d’y apposer une plaque commémorant l’action de Carl Lutz et de son équipe.

La manifestation organisée par la Suisse a été l’occasion de présenter non seulement la nouvelle publication sur Carl Lutz, mais aussi la nouvelle application «Fuir l'Holocauste», qui vise à sensibiliser les jeunes à cette thématique. Cinq récits de réfugiés, qui retracent la persécution du peuple juif par le régime nazi et établissent un lien étroit avec la Suisse, permettent aux jeunes d’appréhender le thème de l'Holocauste. Selon Peter Gautschi, directeur du Centre pour la didactique historique et le devoir de mémoire à la haute école pédagogique de Lucerne, l’atout principal de cette application réside dans son interactivité, puisqu'elle permet aux jeunes d’élaborer leur propre témoignage, de l'envoyer par courriel et de contribuer ainsi à la mémoire communicative. Cette application destinée aux jeunes sera disponible au printemps 2018 et pourra être utilisée aussi bien individuellement que pour l’enseignement en classe.
 
La promotion du livre sur Carl Lutz, le développement de l'application «Fuir l’Holocauste» ainsi que le soutien à la publication des quinze volumes de la série  «Mémoires de survivants de l'Holocauste» témoignent de la volonté de la présidence suisse de l'IHRA de s’engager activement en faveur des objectifs de l'alliance, à savoir encourager l’éducation et la recherche sur l’Holocauste et cultiver le souvenir des victimes par des commémorations et des mémoriaux. L’IHRA compte 31 États membres. Les procédures en vue de l'adhésion à part entière de deux autres États, la Bulgarie et l'Australie, ont été lancées en 2017. Les partenaires institutionnels de l'IHRA sont notamment les Nations Unies, le Conseil de l'Europe, l'UNESCO et le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE. La Suisse est membre de l'IHRA depuis 2004.


Informations complémentaires

2017, année de la présidence suisse de l’International Holocaust Remembrance Alliance


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53