Visite de la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey à Sarajevo pour le Conseil de l’Europe

Berne, Communiqué de presse, 23.04.2010

La Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, présidente du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, a mené des entretiens le 22 avril en Bosnie et Herzégovine avec des représentants des autorités et des partis politiques. L’objectif principal de ces échanges était de s’informer et de faire le point sur la mise en conformité du cadre constitutionnel et légal de la Bosnie et Herzégovine avec ses engagements et obligations en tant que membre du Conseil de l’Europe.

La cheffe du département fédéral des affaires étrangères s’est entretenue à Sarajevo avec M. Haris Silajdzic, membre de la présidence collégiale de la Bosnie et Herzégovine, des membres des présidences des deux chambres du parlement, des dirigeants des principaux partis politiques du pays ainsi qu’avec des représentants de la communauté internationale sur place, y compris le Haut représentant de la communauté internationale en Bosnie et Herzégovine, M. Valentin Inzko. 

Lors de ses divers entretiens, Mme Calmy-Rey a rappelé que la réforme constitutionnelle et la mise en œuvre de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme dans l’affaire Sejdic et Finci contre Bosnie-Herzégovine sont suivie de près par le Comité des Ministres. Elle a regretté que les efforts entrepris pour mener à bien les réformes les plus importantes avant l’annonce des élections générales, prévues pour octobre de cette année, n’aient pas aboutis.  

Mme Calmy-Rey a fait part de la volonté du Comité des ministres de voir la Bosnie et Herzégovine accélérer le processus de réforme constitutionnelle et de l’adaptation correspondante du Code électoral pour respecter la mise en œuvre des obligations et engagements pris lors de son adhésion au Conseil de l’Europe en 2002.  

S’exprimant lors d’un entretien, elle a indiqué : « Je réitère la volonté du Conseil de l’Europe dans son ensemble à s’engager pour soutenir votre pays dans la mise en place des réformes constitutionnelles et légales nécessaires. Nous voulons toutes et tous que la situation en Bosnie et Herzégovine continue d’évoluer vers une pleine conformité avec nos standards communs, qui garantissent le respect des droits humains et des libertés fondamentales, de l’état de droit et de la démocratie. »

Enfin, la présidente du Comité des Ministres a invité tous les acteurs concernés de Bosnie et Herzégovine à s'engager pleinement et avec détermination dans un dialogue efficace et constructif au sujet des modifications à apporter à la Constitution, conformément aux recommandations du Conseil de l'Europe, sans attendre l’issue des prochaines élections. « Nous comptons sur la détermination de tous les acteurs impliqués pour mener à bien ces réformes dans les meilleurs délais. Il faut de la volonté politique ! » a-t-elle souligné.


Informations complémentaires

Présidence suisse du Conseil de l'Europe


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères