Journée mondiale de l’eau: la Suisse plaide pour l’inscription d’objectifs ambitieux à l’agenda de développement durable pour l’après-2015

Article, 21.03.2014

Pour la Suisse, préserver les ressources mondiales en eau est une priorité. Nombreux sont les problèmes et les défis globaux liés à la sécurité de l’approvisionnement en eau: la sécurité alimentaire, la production d’énergie, la préservation de l’environnement et la santé des populations en sont quelques exemples. La Suisse s’engage pour que l’agenda de développement durable pour l’après-2015 comporte des objectifs ambitieux sur la question de l’eau. La stratégie correspondante s’articule autour de quatre axes. Explications à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, le 22 mars.

La Journée mondiale de l’eau rappelle cette nécessité de préserver les réserves mondiales d’eau.

Les ressources d’eau potable sont un bien commun indispensable à la vie qu’il importe de préserver. Si les réserves d’eau de la planète continuent à être surexploitées, gaspillées et polluées, une crise majeure risque de toucher le monde entier. Pour éviter d’en arriver là, il faut augmenter la productivité de l’eau et instaurer un accès équitable à l’eau pour tous les êtres humains tout en protégeant l’environnement. La Journée mondiale de l’eau rappelle cette nécessité de préserver les réserves mondiales d’eau.

Un objectif pour l’eau en quatre points
Depuis de nombreuses années, la Suisse s’engage activement au niveau international pour apporter des améliorations dans le domaine de l’eau. Elle collabore à cet effet avec divers partenaires, dont ONU-Eau (UN-Water). Elle œuvre pour que des objectifs ambitieux soient inscrits à l’agenda de développement durable pour l’après-2015. Les quatre axes de cette action sont les suivants:

  • Eau, installations sanitaires et hygiène
    Objectif: assurer à tous un accès à de l’eau potable propre et à des installations sanitaires et améliorer l’hygiène
  • Gestion des ressources en eau
    Objectif: parvenir à une gestion durable des ressources en eau et augmenter la productivité de l’eau tout en protégeant l’environnement
  • Gestion des eaux usées
    Objectif: mieux gérer et utiliser les eaux usées afin de protéger les ressources en eau et l’écosystème
  • Maîtrise des catastrophes liées à l’eau
    Objectif: réduire la vulnérabilité – et en particulier celle des populations les plus pauvres – aux catastrophes liées à l’eau

Un problème universel mais des besoins spécifiques à chaque pays
La question de l’eau est un problème mondial qui couvre les dimensions sociales, économiques et écologiques de la coopération au développement. Cependant, chaque pays a des besoins différents en matière d’eau, ce qui requiert l’adoption de priorités différenciées dans la coopération au développement: si le manque d’accès à l’eau potable propre et l’absence de normes d’hygiène affectent plutôt les pays et les régions pauvres, la surconsommation d’eau et le traitement des eaux usées sont des thèmes qui préoccupent essentiellement les pays à haut revenu par habitant.

La sécurité de l’approvisionnement en eau – un défi mondial
L’accès à de l’eau propre et à l’assainissement est un droit fondamental, comme l’a précisé l’ONU en 2010 dans sa résolution 64/292. Pourtant, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’UNICEF, environ 800 millions de personnes ont toujours un accès insuffisant à de l’eau propre, et un nombre encore plus élevé de personnes boivent ou utilisent une eau qui met leur santé en danger. Selon ces mêmes estimations, 2,5 milliards de personnes ont des installations sanitaires insuffisantes, et plus d’un milliard n’ont pas de toilettes à leur disposition.

A l’avenir, les besoins en eau vont encore augmenter pour l’irrigation, la production d’énergie et le nombre croissant de personnes vivant en milieu urbain. Dans le même temps, les quantités d’eaux usées vont augmenter. Ces problèmes sont encore aggravés par le fait que plus de 260 fleuves et lacs importants ont des bassins hydrographiques transfrontaliers. Dans cette situation, seule une collaboration partenariale pourra aider à éviter les conflits.