Connaissance de l'Holocauste: la Suisse remet la présidence de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste à l'Italie

06.03.2018

Pendant une année, la Suisse a présidé l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (AIMH). Au cours de sa présidence, elle a obtenu d'importants succès stratégiques, l'AIMH ayant décidé pour la première fois d'une stratégie globale et défini les priorités de ses travaux pour les années à venir. Parallèlement, la Suisse a soutenu divers projets dans les domaines de l'éducation, de la jeunesse et des médias sociaux. L'AIMH a pour but de promouvoir la recherche et l'éducation sur l'Holocauste et de perpétuer le souvenir des victimes au travers de cérémonies commémoratives et de lieux de mémoire.

Les ambassadeurs Benno Bättig et Sandro de Bernardin se serrent la main.
L’ambassadeur Benno Bättig passe la présidence à l’ambassadeur italien Sandro de Bernardin. © DFAE

À l’occasion d'une cérémonie à l'ambassade d'Italie à Berlin, la Suisse a remis la présidence de l'AIMH à l'Italie. Benno Bättig, président de l’AIMH depuis le 8 mars 2017, a remis la traduction italienne du dernier volume des « Mémoires des survivants de l'Holocauste » à l'ambassadeur italien Sandro de Bernardin, qui prenait ses fonctions de président. La rédaction de cet ouvrage est un projet réalisé par la Suisse avant et pendant sa présidence de l'AIMH. Ce travail illustre l'engagement de la Suisse et les objectifs de l'AIMH, à savoir de garder vivant le souvenir de la Shoah, faire connaître les horreurs de l'Holocauste aux jeunes et ainsi les sensibiliser aux conséquences du racisme, de l'antisémitisme et de la discrimination.

La Suisse avait donc fait de la formation, de la jeunesse et des médias sociaux des priorités de sa présidence. Au cours de l'année de présidence, la Suisse et ses représentations à l’étranger ont lancé divers projets dans le domaine de l'enseignement de l'Holocauste. On peut citer notamment la traduction française des « Mémoires des survivants de l'Holocauste » ainsi que celle du dernier volume en italien, la publication sur les actions de sauvetage de Carl Lutz et de son équipe à Budapest au cours des dernières années de la guerre, ou encore le développement d'une application Web expliquant l’Holocauste aux jeunes. Cette application, qui permet de tirer parti des possibilités interactives des nouveaux médias, peut être utilisée en classe ou à la maison.

Au cours de la présidence suisse, l'AIMH a également discuté et adopté sa première stratégie définissant sa vision, sa mission, ses buts et objectifs lors des réunions plénières de Genève et de Berne, exposant les priorités concrètes de ses travaux pour les cinq prochaines années. « L'année 2017 a été une année décisive, avec des défis, pour l'AIMH », a rappelé le président sortant de l'AIMH, Benno Bättig, lors de la cérémonie de passation de fonctions de ce jour. Il a par ailleurs exprimé sa gratitude aux délégués et au secrétariat de l'AIMH, dont l'engagement a permis à l'AIMH de réaliser les étapes stratégiques importantes.

L’AIMH compte actuellement 31 États membres. Sous la présidence suisse, la Bulgarie et l’Australie ont par ailleurs franchi une étape importante en vue de devenir rapidement membres à part entière de l’institution. Les Nations Unies, le Conseil de l’Europe, le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE et l’UNESCO figurent parmi les partenaires institutionnels de l’AIMH. La Suisse est membre de l'AIMH depuis 2004, année de la première présidence italienne de cette organisation.


Informations complémentaires

2017, année de la présidence suisse de l’International Holocaust Remembrance Alliance


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères