La croissance de la communauté des Suisses de l’étranger s’accélère: 775 000 Suisses vivaient à l’étranger en 2016

Communiqué de presse, 01.03.2017

Selon la statistique du DFAE, 774 923 Suisses étaient inscrits auprès des représentations suisses à l’étranger au 31 décembre 2016. La France est le pays qui accueille la plus grande communauté de Suisses (plus de 200 000). Elle est suivie de l’Allemagne, des États-Unis et de l’Italie. La «cinquième Suisse» compte 21 784 personnes de plus qu’en 2015, ce qui correspond à une progression de 2,9% alors que la moyenne des années précédentes avoisinait 2%. 73,5% des Suisses de l’étranger possèdent une voire plusieurs autres nationalités.

La communauté des Suisses de l’étranger a enregistré une croissance d’environ 3% en 2016. © DFAE

En 2016, le nombre de Suisses établis en France a dépassé pour la première fois la barre des 200 000. Un peu moins de 90 000 Suisses vivaient en Allemagne, environ 80 000 aux États-Unis et 50 000 en Italie. Quelque 60% des Suisses de l’étranger résident en Europe, un peu moins de 25% en Amérique, l’Asie, l’Océanie et l’Afrique fermant la marche.

La croissance de la communauté des Suisses de l’étranger, qui s’est chiffrée à 2,9% en 2016, s’est accélérée puisque la progression des dernières années était en moyenne d’environ 2%.

L’Asie est le continent qui a connu le plus fort pourcentage d’augmentation (+4,3%). En Europe, des disparités apparaissent selon les pays, la Grande-Bretagne (+4,6%) et l’Allemagne (+3,8%) présentant un taux de croissance supérieur à celui de la France (+2,5%) ou de l’Italie (+1,8%). On constate par ailleurs une progression importante de la communauté suisse dans les Émirats arabes unis, en Thaïlande, au Liban et dans quelques États du Maghreb. Dans bon nombre de pays, tels la Nouvelle-Zélande, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, l’Argentine ou le Brésil, les chiffres sont en revanche restés stables.

Près de trois Suisses de l’étranger sur quatre possédaient en 2016 une voire plusieurs autres nationalités. Comme cette proportion a cessé d’augmenter et a même légèrement régressé, on doit en conclure que les Suisses sont plus nombreux à quitter leur pays qu’à y revenir, la croissance de la communauté des Suisses de l’étranger s’étant accélérée. Les statistiques sur les migrations qui seront publiées fin août 2017 par l’Office fédéral de la statistique fourniront des indications plus précises.

Une modernisation du système d’enregistrement permet dorénavant d’inclure les données de l’année précédente dans les nouvelles statistiques de manière continue. Il est ainsi possible de reporter les naissances et les changements d’état civil à l’année durant laquelle ils se sont produits, même lorsqu’ils ont été annoncés l’année suivante. C’est pourquoi les chiffres de l’année 2015 peuvent présenter de légers écarts par rapport aux statistiques de la même année publiées début 2016.


Informations complémentaires

Statistique détaillée des Suisses de l’étranger (de)
La statistique des Suisses de l’étranger sur le site internet du DFAE


Informations complémentaires relatives à la statistique des Suisses de l’étranger comportant des analyses et des graphiques(pdf, 387kb)


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères